17 Mars 2019

Congo-Kinshasa: Une nouvelle feuille de route pour atténuer les risques des violences basées sur le genre

Après la formation suivie sur la biologie moléculaire dispensée la semaine dernière par des experts sanitaires sur la maîtrise des matières préliminaires, les professionnels des différents médias de la capitale, ont été sensibilisés par des experts sanitaires sur cette problématique touchant à la santé, dans le but de parvenir à transmettre avec facilité, lesdites matières à la population.

Outre cette sensibilisation et l'outillage des hommes de la presse, ces hommes et femmes ont été initiés à des pré-requis de la biologie moléculaire.

Il était question d'outiller les journalistes en terminologie et brève connaissance en matière sanitaire, pour mieux vulgariser les problèmes touchant à la sécurité sanitaire et d'aider la population à prendre les dispositions adéquates pour se protéger.

Après la séance théorique, une séance pratique a été prévue en marge de cette session de formation, pouvant permettre aux professionnels des médias de comprendre, en profondeur, ce qui en est de la biologie moléculaire. C'est ainsi qu'ils se sont retrouvé le vendredi 15 mars dernier dans le laboratoire de l'Institut National des Recherches Biomédicales (INRB), pour une visite guidée.

Dans le labo, il était question de voir comment conserver les cellules, le sang, l'ADN et les autres organes invisibles à l'œil nu dans les machines appropriées. Guidé par Paola Biakasi, le groupe de 8 journalistes comme repartis s'est dirigé dans le laboratoire, de façon à voir de près la procédure de conservation. Plusieurs techniques médicales ont fait donc l'objet d'une observation minutieuse et soutenue par les hommes et femmes des médias. Il s'agissait de voir, par exemple, comment se prélève le sang pour l'électrophorèse, comment faire les examens pour détecter telle ou telle autre maladie, bref, plusieurs techniques de diagnostic ont été démontrées par la spécialiste.

En guise de mot de la fin, l'un des coordonateurs de la formation, M. Yves Kalikat, a promis d'autres séries de formation, toujours dans le but d'outiller davantage les professionnels des médias, avec le souci de leur donner assez de matières et de les former en profondeur dans le domaine sanitaire, pour rendre encore plus facile leur compréhension et leur doter d'une maîtrise dans ce domaine, de façon que la population qui les suit se retrouve et que les problèmes liés à la sécurité sanitaire soit appréhendés et compris par tous. Cela fera que toute la couche de la population participe dans la lutte contre les menaces sanitaires.

Congo-Kinshasa

Tensions au sein du mouvement pro-Kabila pour la présidence du Sénat

Parmi les candidats pour la présidence du Sénat, Bahati Lukwebo, membre de la coalition FCC. Celui-ci… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.