17 Mars 2019

Congo-Kinshasa: [UDPS & Alliés désappointés] Corruption - Laurent Batumona invite Félix Tshisekedi à jouer son rôle !

Il est inconcevable que les candidats de l'Udps & Alliés ne puissent pas obtenir des sièges au Sénat. C'est en ces termes que le Porte-parole de cette plateforme a réagi lors d'un point de presse qu'il organisé hier, dimanche 17 mars, dans l'avant-midi.

Il invite le Procureur Général de la République de s'appuyer sur les déclarations publiques de certains leaders qui ont choisi tout simplement de désister à cause des sollicitations à la corruption. Il a, à cette occasion, appelé le Président de la République à jouer son rôle afin de stabiliser la situation qui va très mal à cause de la corruption.

Les élections sénatoriales ont été organisées comme prévues, vendredi 15 mars 2019, par la Commission Electorale Nationale Indépendante à travers tout le territoire national. A cet effet, l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social et Alliés n'ont pas récolté les résultats escomptés. Il est inconcevable que les consignes soient données et que le résultat soit celui publié par la CENI. Pour ce résultat inattendu, le Porte-parole de UDPS et Alliés a demandé au Procureur Général de la République d'interpeller les candidats sénateurs qui avaient désisté afin de les entendre pour documenter les preuves sur leurs allégations de corruption. "Ces leaders politiques avaient dénoncé la corruption à ciel ouvert opéré par certains compétiteurs". "J'ai l'impression que les énergies sont en train de s'éparpiller dans le Camp de l'Udps et Alliés. C'est comme le tsunami. Et cette situation nous interpelle tous. Pour mon cas, j'ai voté UDPS et j'assume en tant que leader. Mais, les efforts doivent être fournis et nous devons rectifier le tir pour l'échéance à venir", dixit Laurent Batumona.

C'est ainsi qu'il a souligné que l'alerte interpelle tout le monde. L'Etat, indique-t-il, doit faire son travail par rapport à cette situation de corruption qui est en train d'empoisonner l'environnement politique en RDC. "La preuve, il y en a eu par ceux-là qui se sont manifestés publiquement à travers les déclarations publiques. La justice ne peut que se retourner vers ces personnalités pour avoir des précisons".

Ce triste tableau s'accompagne d'un constat malheureux. Si la corruption a toujours existé, les politiciens de la RDC semblent atteindre le fond, ce qui pousse la société à mettre en œuvre toutes ses énergies pour éradiquer l'endémie et dénoncer publiquement les immoraux.

Congo-Kinshasa

Moise Katumbi libre de regagner la RDC

Le dernier obstacle qui empêchait Moïse Katumbi Chapwe de regagner le pays vient d'être levé par… Plus »

Copyright © 2019 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.