17 Mars 2019

Ethiopie: Ethiopian Airlines - La Compagnie propose aux parents des victimes d'enterrer des sacs de terre brûlée à la place de leurs proches.

Il faudra six mois pour identifier les victimes du Boeing 737 Max d'Ethiopian Airlines qui s'est écrasé le dimanche 10 mars dernier faisant 157 morts.

A cet effet, selon l'information publiée par Reuters, la compagnie a donc proposé aux proches des 157 victimes du Boeing 737 Max d'enterrer des sacs de terre brûlée à la place de leurs proches.

La terre du site de l'accident est donc mise à disposition pour un service prévu à Addis-Abeba ce dimanche 17 mars, précise le média.

Et des sources ont indiqué aux familles qu'il pouvait falloir jusqu'à six mois pour identifier les restes des victimes. Les certificats de décès devraient être délivrés dans deux semaines.

Dans une interview sur Bbc Afrique, le ministre éthiopien des Transports a déclaré le samedi 16 mars qu'il faudra peut-être "beaucoup de temps" aux enquêteurs pour trouver la cause de l'accident.

"Une enquête d'une telle ampleur exige une analyse minutieuse et beaucoup de temps pour aboutir à quelque chose de concret ", a déclaré Dagmawit Moges.

Les proches des passagers tués dans l'incident sont encouragés à fournir des échantillons d'ADN soit à Addis-Abeba, soit dans les bureaux d'Ethiopian Airlines à l'étranger.

Ethiopie

Dix pays potentiellement à risque, selon la Coface

En dix ans, le nombre de conflits a doublé en Afrique. La Compagnie française d'assurance pour le commerce… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.