Tunisie: Sylvester Stallone et Dolph Lundgren à Tozeur

17 Mars 2019

L'invitation officielle du ministre du Tourisme, René Trabelsi, le 27 février à Hollywood, a été le déclenchement de l'arrivée de plusieurs acteurs en Tunisie.

Profitant de son amitié avec le grand acteur suédois Dolph Lundgren (le boxeur russe de Rocky 4), le champion du monde de karaté, Sadok Kouka, a pris l'initiative d'inviter son ami d'enfance pour la 3e fois en Tunisie.

«Dolph est mon ami depuis 25 ans. J'étais son capitaine à l'équipe suédoise de karaté. Il est venu deux fois en Tunisie pour tourner deux films "Le barbare" à Tozeur et un autre film policier à Hammamet et à Mahdia.

On s'est même présentés ensemble pour le casting du film Rocky 4 en 1985. C'est lui qui m'a suggéré d'y participer en voulant me rendre service à l'époque. Et je me rappelle et à ma grande surprise, qu'il y avait 5.000 acteurs qui se sont présentés devant Sylvester Stallone pour le casting. Mais en repérant Dolph, il l'a tout de suite appelé, lui proposant d'incarner le rôle de son adversaire dans le film, celui du boxeur russe. Les responsables du casting n'ont pas apprécié ce choix. Mais il s'est avéré par la suite que c'était le bon !

«C'est officiel, donc, ces deux monstres sacrés du cinéma américain seront, le 25 mars, à Kantaoui pour deux jours, avant de se déplacer à Tozeur pour repérer les lieux de tournage», a déclaré Sadok Kouka, qui, lui a produit et interprété le film «Le Samouraï du désert» réalisé par Mokhtar Laâjimi.

Un hommage leur sera rendu, avec, entre autres des rencontres avec René Trabelsi, ministre du Tourisme, et Mohamed Zine El Abidine, ministre des Affaires culturelles.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.