17 Mars 2019

Afrique: Menace de mort sur la CAN !

La Fifa a décidé, à l'issue du Conseil des éminences du football mondial, à Miami, aux Etats-Unis, de remodeler complètement la Coupe du monde des clubs. Dorénavant, elle réunira 24 clubs et non plus 7, comme c'était encore le cas en décembre, aux Emirats arabes unis.

Le problème qui se pose aux Africains, c'est celui du calendrier. Quand aura lieu la prochaine Coupe d'Afrique des nations (Can 2021) ?

En effet, la Fifa a décidé de faire disputer la Coupe du monde des clubs, nouveau format, en juin-juillet 2021. Ce qui correspond à la période de la Can 2021 au Cameroun.

Pourtant, Hany Abo Rida (Egypte), Tarek Bouchamaoui (Tunisie), Almamy Kabele Camara (Guinée), Lydia Nsekera (Burundi), Walter Nyamilandu (Malawi) et Constant Omari (Rd Congo) étaient tous présents à Miami, autour du président Ahmad.

Apparemment, ces représentants de l'Afrique au Conseil de la Fifa n'ont pas pipé mot, lors de cette importante rencontre présidée par Gianni Infantino. Depuis deux ans, chaque parole, chaque décision du président de la Fifa est avalée comme la communion à l'Eglise par l'Afrique.

A sa demande, la Caf a modifié le calendrier de ses compétitions, compétitions interclubs et Coupe d'Afrique des nations.

Cette dernière, désormais, est programmée aux mois de juin et juillet. Elle est, pour les télévisions, en concurrence avec la Copa America qui va se dérouler au Brésil, la Gold cup de la Concacaf aux Etats-Unis et au Costa Rica et la Coupe du monde féminine en France.

Jusqu'à présent, la Coupe d'Afrique des nations se jouait en janvier. Elle était devenue, en audience, la troisième grande compétition du football mondial, après la Coupe du monde et l'Euro. Le risque encouru, c'est de ne plus bénéficier du même rayonnement hors du continent.

Infantino fait miroiter plus de places aux équipes africaines.

Ce n'était pas difficile, elles n'avaient qu'un seul représentant. Pour passer de 32 à 48 équipes, ce fut le même langage. Et puis, il y a l'argument financier. La Fifa, selon son président, va gagner beaucoup plus d'argent.

Par conséquent, elle en redistribuera plus. Quand on ne sait pas justifier ses décisions, on agite des liasses de billets. Et le football dans tout cela ? Et les joueurs ?

Chacun reconnaît qu'ils ne connaissent pas assez de périodes de repos. Et la multiplication des compétitions est devenue un énorme casse-tête pour les associations nationales africaines et les Etats qui financent.

On a changé le calendrier pour faire plaisir à Gianni Infantino. La prochaine étape, ce sera certainement le changement de la périodicité de la Can. Elle ne se déroulera plus tous les deux ans, mais tous les quatre ans.

Le football africain est à l'heure des choix. Il ne doit pas se réfugier derrière une forme de vassalité. Il ne doit pas se laisser envahir par un néo-colonialisme. Il n'a plus droit à l'erreur.

Afrique

L'UNICEF lance une campagne de sensibilisation sur l'importance des vaccins

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a lancé jeudi une campagne mondiale pour sensibiliser les… Plus »

Copyright © 2019 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.