Congo-Kinshasa: La libération de l'opposant Eugène Diomi Ndongala se fait attendre

En RDC, la libération de l'opposant Eugène Diomi Ndongala, prévue la semaine dernière, se fait toujours attendre.

Le feu vert doit être donné par le ministre sortant de la Justice, Alexis Thambwé Mwamba, actuellement en déplacement. Résultat : les proches d'Eugène Diomi Ndongala s'impatientent.

Le leader du parti Démocratie chrétienne et candidat malheureux à la présidentielle de 2006 est emprisonné depuis 2013, dans le cadre d'une affaire de viol sur mineur.

Des faits qu'il a toujours démentis. Son épouse Patricia Diomi craint que sa détention ne perdure. Nous sommes dans une situation un peu ubuesque où nous sommes dans l'attente.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.