18 Mars 2019

Cote d'Ivoire: 12ème édition du FEMUA - Voici les innovations et les artistes attendus

Elle était attendue. Elle est enfin connue. Jeudi 14 mars dernier, l'affiche de la 12ème édition du festival des musiques urbaines d'Anoumabo (Femua), qui se tiendra du 23 au 28 avril prochain, a été dévoilée par le commissaire général, Salif Traoré dit A'salfo, au cours d'une conférence de presse à la salle des fêtes du Sofitel hôtel Ivoire.

En présence des ministres de la Culture de Côte d'Ivoire, Maurice Kouakou Bandaman, et du Burkina Faso, Abdoul Karim Sango, il a révélé que ce Femua 12 célébrera, à travers le thème « genre et développement», les femmes.

L'événement, selon lui, est placé sous le parrainage de la Première Dame de Côte d'Ivoire, Mme Dominique Ouattara, dont A'salfo a salué l'indéfectible combat pour l'épanouissement de la gent féminine.

Le festival accueille, c'est l'innovation importante cette année, pour la première fois un pays invité d'honneur à savoir le Burkina Faso. Ce choix, d'après A'salfo, vise à renforcer davantage les liens étroits qui lient ces deux pays.

« Une journée sera dédiée au Burkina Faso. Il y aura également la nuit du Burkina Faso à l'Institut Français», a souligné le lead-vocal de Magic System.

Comme en 2018, c'est encore l'INJS (Institut national de la jeunesse et des sports) qui abritera les concerts avec pour tête d'affiche une belle palette d'artistes de renom entre autres Oumou Sangaré (Mali), Femi Kuti et Chidinma ( Nigeria), Kaaris (France), Extra Musica ( RD Congo), Mani Bella ( Cameroun), Mariah Bissongo (Burkina Faso) et bien entendu une forte colonie ivoirienne conduite par Molière, Josey, Chantal Taïba, Kérosène Dj, Bi Pomi Junior, Allah Thérèse, Mulukuku Dj.

Quant au concert de clôture, qui est décentralisé, il se déroulera à Gagnoa. Pour autant, le village d'Anoumabo, qui a vu naître le Femua, ne sera pas oublié. Mieux, il sera aussi en effervescence avec en toile de fond une nouveauté.

Et A'salfo d'annoncer : «Anoumabo aura son carnaval, à l'image de la ville de Rio (au Brésil)». A l'en croire, le Femua génère 500 emplois et attire plus de 200 000 festivaliers.

Ministre burkinabé de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango a promis que son pays va assurer sa part pour le succès de cette 12ème édition du Femua.

Pour son homologue ivoirien, Maurice Bandaman, «ce festival citoyen est devenu un patrimoine national et international».

Cote d'Ivoire

Bouaké - Un Sénégalais de 25 ans tué par balles devant son magasin

Amadou Tidiane Ly, un Sénégalais, âgé de 25 ans, a été abattu par des malfrats… Plus »

Copyright © 2019 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.