18 Mars 2019

Sénégal: Sédhiou - Victime de razzia, le village de Bafata «saisit» un troupeau à Make

La tension est vive ces dernières 72 heures entre les habitants de Bafata, localité située à trois (3) kilomètres de la frontière sud dans la commune de Djibanar (département de Goudomp) et leurs voisins de Maké en Guinée-Bissau.

Les premiers cités qui accusent les seconds de complicité avec les voleurs de Tandeng qui se sont emparés de leur troupeau constitué de 22 têtes de bœufs, empoignent à leur tour et sans délai leurs bêtes. Les risques d'affrontements sont perceptibles entre les différentes communautés. Pour leur part, les officiels sénégalais disent attendre de la Guinée-Bissau un acte d'allégeance visant à restituer les animaux volés et parqués à Tandeng.

La razzia sur le bétail en zone de frontière sud avec la Guinée-Bissau suscite depuis quelques jours une vive tension entre les communautés en partage de cet espace. Le chef de village de Bafata,

Amidou Mansaly, déclare que vendredi dernier, huit hommes armés de fusils ont dévié le parcours de 22 têtes de bœufs que surveillaient des enfants à Bafata, situé à trois (3) kilomètres de la frontière, pour ensuite les conduire à Tandeng en Guinée-Bissau. Son collègue chef de village de Kolane, Amidou Sadio, indique pour sa part que trois jours plus tôt, des hommes en arme ont volé 62 bœufs aux environs de 14 heures pendant que les habitants étaient à un enterrement, dans le village.

A Bafata, la réaction ne s'est pas fait attendre. Les villageois se sont organisés en groupe d'hommes valides pour se lancer à la recherche des bêtes volées, jusqu'en territoire Bissau-Guinéen.

N'ayant rien trouvé et accusant le village voisin de Maké de complicité avec les voleurs, ils ont conduit à leur tour les bœufs de cette localité Bissau-Guinéenne au nombre de 52 en signe de représailles. Avant-hier samedi, les populations de Maké ont constitué une délégation venue à Bafata pour demander à ce que leurs animaux leur soient restitués; ce que Bafata réfute avec véhémence, exigeant du village de Maké efforts et collaboration pour que Tandeng restitue leurs bœufs volés.

Le sous-préfet de l'arrondissement de Djibanar, Amadou Goudiaby rassure que c'est le calme qui règne dans la zone, en attendant que la partie Bissau-Guinéenne engage des négociations sincères et sérieuses dans le sens de la réciprocité de la restitution des animaux. Toutefois, les risques d'affrontements sont réels entre les deux communautés, qui pour reprendre ses bêtes, qui pour exiger que le complice interfère en sa faveur pour la restitution de ses bœufs.

Sénégal

CAN 2019 - Qui de l'Algérie ou du Sénégal succédera au Cameroun ?

Le Sénégal et l'Algérie se retrouvent ce vendredi 19 juillet 2019 au Caire pour la finale de la 32e… Plus »

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.