18 Mars 2019

Cameroun: Agriculture - Cap sur la révolution

C'est sous ce signe que Gabriel Mbairobe a lancé la campagne agricole 2019 dans les sept régions méridionales vendredi dernier à Bangangté.

L'opérationnalisation de la révolution agricole. C'est le cap visé par le gouvernement en 2019. Il s'agit en fait d'opérer une véritable révolution agricole en modernisant les moyens de production et en transformant davantage les produits agricoles du terroir. En lançant vendredi dernier à la place des fêtes de Bangangté, département du Ndé, région de l'Ouest, la campagne agricole 2019 dans les sept régions méridionales (Ouest, NordOuest, Sud-Ouest, Littoral, Centre, Est et Sud), le ministre de l'Agriculture et du Développement rural a insisté sur ce concept cher au chef de l'Etat qui, lors de son discours de fin d'année le 31 décembre 2018 a prescrit de « revoir à la hausse nos objectifs de production » afin d'infléchir la tendance sur les importations.

Accompagné d'une forte délégation, Gabriel Mbairobe, a tout d'abord rappelé le bilan positif de 2018, caractérisé entre autres par l'amélioration de la productivité et de la compétitivité des filières agricoles, la promotion de nouvelles spéculations, le développement des chaînes de valeurs agricoles, la formation et l'insertion des jeunes dans le secteur agricole (570 jeunes agriculteurs ont été installés dans neuf sites aménagés et 2399 jeunes ont été formés et insérés dans le secteur agropastoral)... Au cours de cette campagne, le Minader entend poursuivre les réformes engagées.

Notamment intensifier et renforcer la productivité des principales filières de production et particulièrement le riz et le maïs ; lutter contre l'insécurité alimentaire notamment dans les zones à risque ; poursuivre et intensifier le développement des chaînes de valeur agricole... Gabriel Mbairobe a aussi an noncé la mise à la disposition de semences aux producteurs, ainsi que du matériel végétal de qualité.

Soit 1 202 tonnes de semences certifiées de maïs composite, 1 094 000 plants de bananier plantain, 665 tonnes de se mences de pommes de terre certifiées, 1 200 000 plants certifiés de cacao, 1 700 000 boutures certifiées de manioc, 205 000 plants certifiés de caféier arabica et 95 000 boutures certifiées de caféier robusta.

Les producteurs agro sylvo-pastoraux de l'Ouest, par la voie de leur porte-parole, Elisabeth Peufo, souhaitent la mise en œuvre de la banque agricole promise par le chef de l'Etat et l'irrigation des bassins de production pour permettre la production agricole en saison et en contre-saison, ainsi que l'aménagement des points d'eau potable, le financement et les appuis adaptés au calendrier agricole... Des appuis matériels et financiers ont été remis aux producteurs.

Cameroun

Fourniture d'eau et d'électricité à l'Ouest - Les projets du gouvernement se poursuivent

Devant les députés vendredi dernier lors d'une séance plénière de questions orales,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.