18 Mars 2019

Angola: Les États-Unis s'engagent à aider dans la récupération de l'argent retiré du pays

Luanda — Le secrétaire d'État adjoint américain, John Sullivan, a réaffirmé lundi que les États-Unis étaient prêts à aider l'Angola dans le processus de rapatriement de capitaux illicitement placés à l'étranger.

S'exprimant devant la presse, après une rencontre avec le Président de la République, João Lourenço, John Sullivan a déclaré que la concrétisation de cette intention dépend de la signature d'un accord dans le domaine de la justice.

En Angola depuis samedi dernier, le diplomate américain a souligné que l'accord serait aligné sur la stratégie anti-corruption, l'un des principaux défis du mandat du Président João Lourenço.

"Il est prématuré de dire ce qui sera fait", a souligné le secrétaire d'Etat adjoint, notant que le département de Justice "œuvrera pour aider l'Angola dans cet effort".

S'agissant de l'entretien avec le Chef de l'État angolais, il a déclaré qu'il était centré sur le renforcement des relations économiques, y compris le partenariat stratégique existant.

L'Angola et les États-Unis ont un partenariat stratégique dans des domaines tels que l'éducation, la santé, la sécurité et le commerce.

Les échanges commerciaux entre les deux pays ont atteint 3,4 milliards USD à la fin de 2017, l'Angola ayant exporté des produits estimés à 2,6 milliards USD, et les Etats-Unis environ 800 millions USD.

Avant de fouler le sol angolais, le responsable américain était en Afrique du Sud où il a discuté avec les autorités locales de la promotion du commerce, des investissements américains ainsi que de questions liées à la paix et à la sécurité.

Angola

João Lourenço aborde l'activité de GALP au pays

Le Chef de l'Etat angolais, João Lourenço, a reçu mardi en audience la présidente du conseil… Plus »

Copyright © 2019 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.