Algérie: Abdelaziz Bouteflika cherche un soutien international face aux manifestations

Bouteflika président de la république algérienne

Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, entame à partir de ce mardi (19 mars), une tournée internationale pour chercher du soutien dans la crise politique actuelle.

La tournée internationale qu'entame demain Ramtane Lamamra va le conduire d'abord en Russie, en Italie, en Allemagne et enfin en Chine.

Le but recherché est de tenter de convaincre ces capitales sur la viabilité du processus actuel, notamment la transition politique qu'a proposé le président Abdelaziz Bouteflika, avant l'organisation des élections dont la date n'a pas encore été fixée.

Réprobation

Cette offensive diplomatique est reprouvée unanimement par l'opposition et la société civile algérienne.

L'ancien Premier ministre Ali Benflis rappelle pour sa part que la crise politique actuelle doit être réglée par les Algériens :

"Je dois rappeler que le pouvoir politique en place a toujours accusé l'opposition, injustement et à tort, d'être à la solde de l'étranger. L'affaire algérienne, ne se règle nulle part ailleurs qu'en Algérie. Et ce qui se passe est une crise de légitimité d'un pouvoir politique. Ce n'est pas aux étrangers de s'immiscer dans les affaires des Algériens pour régler le problème."

Rappelons que depuis le début, il y a un mois, des manifestations en Algérie, les réactions de la communauté internationale sont restées timides.

Le Premier ministre français a récemment déclaré dans un entretien sur la chaîne BFM TV que la France n'a "aucune indifférence" envers la situation de l'Algérie ", mais que Paris ne veut se "livrer à aucune ingérence".

"Macron, occupe-toi de tes affaires" ou encore "Ni Poutine, ni Macron, le peuple est le seul patron" ont scandé vendredi dernier, à Alger, les protestataires.

Appels à la démission

"On ne lâchera pas", c'est en substance le message qu'ont tenu à faire passer dimanche, les Algériens et des Français d'origine algérienne qui se sont réunis par milliers à Paris et par centaines en province. Ils ont tous indiqué que les manifestations dominicales se poursuivront jusqu'à ce que le régime tombe.

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.