18 Mars 2019

Congo-Kinshasa: Marche « vérité des urnes » - Martin Fayulu mobilise à Paris

La Place de la République, en plein coeur de la capitale française, a connu, le 16 mars, une effervescence particulière à la suite de la marche improvisée sur les lieux par le candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2018.

Les Congolais résidant en région parisienne et ailleurs sont venus par centaines répondre à l'appel du leader de la coalition Lamuka qui, aujourd'hui plus qu'hier, continue de réclamer le rétablissement de la vérité des urnes. Encadré par une foule compacte de ses compatriotes visiblement acquis à sa cause, Martin Fayulu a ressassé son fameux credo de la « vérité des urnes », revendiquant une victoire électorale qui lui aurait été volée. Il propose, pour alternative à ce qu'il considère comme un hold-up électoral, que soit convoquée une nouvelle présidentielle dans plus ou moins huit mois afin de rétablir les équilibres rompus, en portant à la tête du pays le vrai vainqueur des scrutins.

Parlant de cette marche initiée dans la capitale française, celui qui revendique plus ou moins 62% lors de la dernière présidentielle y voit « une démonstration pour que le monde sache que les Congolais ne sont pas d'accord avec le maintien de Joseph Kabila au pouvoir ». Et d'ajouter : « Nous sommes des hommes et des femmes de conviction et nous pensons que notre voix sera entendue parce que c'est la voix du peuple ». Durant cette manifestation, Martin Fayulu Madidi a été accompagné par Adolphe Muzito, un des leaders de la coalition Lamuka et ancien Premier ministre de la République démocratique du Congo.

Le discours du président de l'Ecidé, en rapport avec la vérité des urnes, a eu un écho retentissant auprès de la diaspora congolaise de France. A coup de slogans et des pics lancés à l'endroit du pouvoir actuel à Kinshasa, elle a tenu à lui exprimer tout son soutien. A noter que Paris est la première étape d'une tournée euro-américaine que le challenger de Félix Tshisekedi à la dernière présidentielle entreprend à travers le monde pour tenter d'ébranler le nouveau pouvoir dans le pays. Ce périple fait suite à une récente tournée en provinces où il est allé remercier ses électeurs pour la confiance qui lui a été faite lors du vote. Il les a exhortés, dans la foulée, à la désobéissance civile pour marquer leur négation du nouveau pouvoir.

Notons que les leaders de Lamuka se réuniront pendant trois jours à Bruxelles, capitale du royaume de Belgique, soit du 20 au 22 mars, pour réfléchir sur l'avenir de cette coalition électorale par rapport au contexte actuel.

Congo-Kinshasa

La réduction des bureaux de la MONUSCO inquiète

La Monusco justifie cette décision de fermer plusieurs de ses bureaux par les coupes budgétaires… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.