18 Mars 2019

Cameroun: Mensonges de la CRTV, Tigor Nagy dément...

Photo: allafrica.com
Le sous-secrétaire américain chargé des affaires africaines en visite au Cameroun où il a rencontré le président Paul Biya

L'envoyé spécial de Donald Trump, Tibor Nagy, confirme qu'il a demandé la libération de Maurice Kamto et des prisonniers politiques, puis la fin des violences dans la zone anglophone.

Quand des gens s'agitent sur des questions très importantes regardez, écoutez, lisez et analysez.

La CRTV a annoncé au 17h que la situation dans la zone anglophone et l'affaire KAMTO n'ont pas été abordées entre TIBOR Nagy et Paul Biya. Certainement les américains qui voulaient rester diplomatiques n'ont pas digéré ce mensonge et Vlan. TIBOR Nagy recadre.

Le sous-secrétaire d'Etat américain aux affaires étrangères précise sur son compte Twitter dit clairement qu'il a abordé la situation des droits de l'homme c'est à dire des respects des libertés politiques associatives. Plus simplement l'arrestation de 200 prisonniers politiques.

Il précise qu'il a encouragé à mettre fin aux violences et ouvrir un dialogue inclusif. Exactement ce qu'il demande depuis des mois et ce qu'il a dit avant d'arriver.

Quand un blanc dit à un noir qu'il est sage, il faut faire attention. Ça veut dire que soit il te demande d'écouter, soit tu as promis de faire ce qu'il t'a demandé, soit tu ne fais pas ce qu'il t'a demandé et c'est à tes risques et péril.

Depuis quelques temps, Paul Biya cultive une passion pour la boulangerie. Il a promis après la présidentielle aux français de remanier complètement le gouvernement, de limoger les responsables de la crise anglophone et introduire des hommes neufs pour donner un nouveau souffle au pays. Il n'a rien fait. Au contraire il a maintenu tous les responsables de la crise anglophone et de l'échec de la CAN.

Ce sont eux qui ont fait arrêter KAMTO et aujourd'hui même l'union Européenne premier partenaire économique s'inquiète de la tournure des événements.

Trump a envoyé son émissaire venir porter le même message et lui dire que leurs intérêts sont trop importants pour qu'il s'amuse à jouer aux déstabilisateurs de la sous-région. Est-ce que Biya va alors comprendre? Lui qui n'écoute désormais que sa femme qui protège tous ces voyous.

En faisant son tweet, TIBOR Nagy qui est encore au Cameroun envoie en réalité un message clair : nous avons discuté et nous restons fermes sur nos exigences pour continuer à entretenir de bons rapports.

Vous n'avez qu'à voir le regard de Peter Balerin, ambassadeur du Cameroun aux États-Unis sur la photo pour comprendre que les américains ne jouent pas et se méfient de Biya qu'ils considèrent désormais comme un boulanger.

Mais c'est clair: le message de Trump est passé.

Cameroun

Maurice Kamto et ses alliés refusent de se rendre au tribunal

Maurice Kamto et ses alliés refusent de se rendre au tribunal pour protester contre les violences à… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Africa Info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.