19 Mars 2019

Congo-Kinshasa: Jojo M. Sekimonyo appelle le chef de l'État à jouer son rôle en tant qu'autorité morale de l'UDPS

Auteur de plusieurs livres sur la politique économique dont « L'enfer, c'est lui » et « Génocide économique », Jojo M. Sekimonyo, a invité le président de la République, Félix Tshisekedi, à jouer pleinement son rôle en tant qu'autorité morale de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). Cet appel est intervenu après les mesures annoncées à l'issue d'une réunion interinstitutionnelle.

Frustré par les comportements des députés provinciaux de son parti, le chef de l'État est invité à s'impliquer dans les décisions « stratégiques » pour la bonne gestion du parti. « C'est vrai que Félix Tshisekedi est le magistrat suprême de la République démocratique du Congo, il devra non seulement s'occuper des décisions du pays, mais également de la gestion de son parti en tant qu'autorité morale. Au delà d'être un père de la Nation, le chef de l'État va reconnaitre son vrai rôle dans sa famille », a dit Jojo M. Sekimonyo dans une interview à Lepotentieloneline.net.

Dans ses propositions, il évoque notamment les stratégies efficaces dans la prise des décisions. D'où, il importe de consolider son bureau politique, en engageant des intellectuels capables de porter des réponses et des solutions aux différents problèmes.

Eu égard à la suspension de l'installation des sénateurs élus, au report sine die de l'élection des gouverneurs et à l'ouverture d'une enquête sur les soupçons de corruption, Jojo M. Sekimonyo s'est dit satisfait de ladite mesure, en appelant le président de la République à continuer sa lutte contre la corruption, car, a-t-il expliqué, cela constitue un vrai danger freinant ainsi le développement du pays.

Par ailleurs, Augustin Kabuya, secrétaire général adjoint de l'UDPS en charge de la mobilisation et communication, estime qu'il s'agit au contraire de « décisions responsables pour la paix et la stabilité des institutions de notre pays ». Pour ce cadre de l'UDPS, ce qui s'est passé ne pouvait être soutenu, car c'était la corruption à ciel ouvert.

Congo-Kinshasa

Ebola - L'OMS convoque une réunion d'urgence après un premier cas à Goma

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé, aujourd'hui, la tenue demain mercredi, d'une… Plus »

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.