18 Mars 2019

Cote d'Ivoire: Nouvelle Côte d'Ivoire - Simone Gbagbo prône la compétence, la loyauté et l'intégrité, le pardon

L'ex-Première dame, Simone Ehivet Gbagbo, était la marraine de la 490e promotion des retraites spirituelle de la Mission évangélique la source.

Ses filleules au nombre de 25 fidèles ont passé deux mois et demi, dans le jeûne et la prière. Le nom de leur promotion est Renaissance.

Ils étaient venus à ce lieu de ressourcement spirituel chargés de problèmes, désespérés, et oppressés pour certains, mais Jésus les a déchargés, selon la porte-parole, prophétesse Naomi.

Elle a dit que ses pairs et elle ont choisi Simone Ehivet Gbagbo comme marraine, parce qu'elle est pour eux, un exemple de foi, de persévérance dans les épreuves, de pardon, un esprit de réconciliation pour une Côte d'Ivoire nouvelle.

S'adressant à ses filleules, Simone Gbagbo a énuméré quatre valeurs qui sont selon elle indispensables pour entrer dans la nouvelle Côte d'ivoire : la compétence, parce qu'il faudra mettre à la tête des personnes qualifiées.

« Un Ivoirien qui n'est pas compétent n'est pas digne. Etre compétent, ne veut pas dire avoir de grands diplômes. C'est être un expert de ce que l'on fait » a-t-elle précisé.

La deuxième valeur dont elle a parlé est la crainte de Dieu. Pour rechercher l'honneur, et mettre l'argent, après.

Le pays aura besoin, à l'en croire, de fonctionnaires, d'administrateurs, d'hommes d'affaires, de commerçants qui ont la crainte de Dieu. De sorte que cette crainte les oblige à faire leur travail, en tenant compte de l'éthique de leur profession.

La troisième vertu, importante, soutient-elle, est la loyauté et l'intégrité ; la recherche de la justice et de la vérité. Il faut, pour cela, des hommes qui ne se laissent pas acheter. Des hommes qui rejettent le gain malhonnête, l'argent mal acquis.

Des hommes qui ne vont pas planter le couteau dans le dos de leur camarade parce qu'ils veulent un poste.

Ou bien, qui ne vont pas vendre les secrets des services de leur patron à un autre. Elle a enfin parlé du pardon, en demandant à chacun d'accepter le pardon et la réconciliation.

Elle a particulièrement exhorté la promotion Renaissance à amener les Ivoiriens à se pardonner dans les quartiers, dans les familles, et à faire en sorte que ses membres soient des modèles pour la Côte d'Ivoire avec un puissant témoignage en la matière.

Car pour Simone Gbagbo la renaissance est une nouvelle naissance façonnée par la parole de Dieu.

Le pasteur Kodjo Honorat, président de la Mission évangélique la source, a prié à la fois pour les retraitants, en fin de formation et pour leur marraine. Il a souligné que ceux qui viennent à Dieu sont des enfants qui ont le pardon et la réconciliation dans leurs cœurs.

« Aujourd'hui, cela s'impose à nous, la Côte d'Ivoire, d'être réconcilié. Simone Gbagbo qui prône la réconciliation, est dans cette vision.

Nous l'avons reçue avec amour parce que nous pensons que la nouvelle Côte d'Ivoire sera une terre de tolérance, une terre de bénédiction, une terre de réconciliation».

Cote d'Ivoire

Assemblée parlementaire de la Francophonie - Guillaume Soro annonce officiellement sa candidature

Guillaume Soro annonce officiellement sa candidature au poste de président de l'Association parlementaire de la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.