19 Mars 2019

Maroc: Aucune victime marocaine dans l'attaque terroriste de Christchurch

Recueillement à Casablanca en hommage aux victimes

Un moment de recueillement a été observé, dimanche soir à Casablanca, en hommage aux victimes de l'attaque terroriste ayant ciblé deux mosquées dans la ville de Christchurch, en Nouvelle-Zélande.

Des acteurs associatifs, des militants et de simples citoyens ont répondu à l'appel lancé par des associations en vue de se rassembler devant la stèle commémorative des victimes des attentats du 16 mai 2003 à Casablanca, sise Place Mohammed V.

Des dizaines de participants ont porté des fleurs et des bougies à la mémoire des fidèles lâchement tués, alors qu'ils accomplissaient la prière du vendredi.

Le président de l'Association Marocains pluriels, Ahmed Ghayet, a expliqué à la MAP que les participants «ne sont que les porte-voix, parce que c'est toute la société marocaine qui a exprimé son refus du terrorisme et de la barbarie tout simplement».

«Cinquante musulmans, dont des enfants, ont été tués en Nouvelle-Zélande. Ailleurs, ce sont des tombes juives qui sont profanées ou des chrétiens qui sont maltraités. En fait, le terrorisme n'a ni couleur, ni religion, ni passeport», a-t-il déploré.

Cette action vise à témoigner «notre soutien au peuple néo-zélandais qui fait face à l'adversité avec beaucoup de courage et notre sympathie envers les familles des victimes».

De son côté, la présidente de l'Association marocaine des victimes du terrorisme, Souad Bakdouri Al Khamal, a relevé que les participants à ce rassemblement ont voulu exprimer «leur totale solidarité» avec les familles et proches des victimes, ainsi que leur ferme condamnation du terrorisme.

Elle a souhaité que la communauté internationale prenne des décisions plus strictes à l'encontre des porteurs des idées extrémistes, de quelque nature que ce soit, du fait que ce sont la haine et le racisme qui ont motivé cet acte.

A signaler, par ailleurs, que l'ambassadeur du Maroc en Nouvelle-Zélande, Karim Medrek, a annoncé dans une déclaration à la MAP qu'aucun ressortissant marocain ne figure parmi les victimes de l'attaque terroriste.

«Nous nous sommes rendus aux différents hôpitaux de la ville de Christchurch où nous avons constaté qu'aucun ressortissant marocain ne figure parmi les victimes de cet acte terroriste», a-t-il précisé.

Aussitôt avisée, l'ambassade a mis en place une cellule de crise et est entrée en contact avec des membres de la communauté marocaine résidant dans la ville, qui ont indiqué être sains et saufs, après l'attaque terroriste, a-t-il ajouté.

L'ambassade du Royaume, qui a dépêché un conseiller à Christchurch, maintient également un contact constant avec les autorités néo-zélandaises pour suivre la situation des ressortissants marocains résidant dans la ville endeuillée, a relevé l'ambassadeur.

À cette occasion, Karim Medrek a tenu à adresser ses sincères remerciements à la communauté marocaine résidant en Nouvelle-Zélande, qui a pleinement coopéré avec la cellule de crise et a répondu à ses instructions de faire preuve de prudence.

L'ambassade a, par ailleurs, invité les Marocains résidant à Christchurch à suivre les instructions des autorités et services d'urgence, rappelant qu'il a mis à la disposition des membres de la communauté marocaine établie dans ce pays un numéro de téléphone pour s'enquérir de leur situation et leur prêter soutien.

Maroc

FRADD 2019 débute avec un appel lancé à l'Afrique lui demandant de former un front uni pour le développement durable

Marrakech, Maroc, le 17 avril 2019 (CEA) - Le cinquième Forum régional africain pour le… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.