19 Mars 2019

Sahara Occidental: Les manifestations contre Bouteflika mettent à mal le Polisario

Les dirigeants du Polisario ont toujours considéré la ville de Tindouf comme leur chasse gardée et leur lieu de villégiature, surtout en été, où ils ont, pour la plupart un pied à terre avec climatisation et tous les équipements modernes et où ils viennent oublier la canicule invivable des camps et, surtout, fuir les doléances de parents indigents qui viennent souvent demander des faveurs. Seulement voilà: les manifestations qui secouent depuis quelques semaines les différentes villes algériennes n'ont pas épargné cette ville de l'extrême Sud est du pays.

Ainsi, les manifestants qui ont sillonné les rues de la ville sont venus rappeler aux chefs du Polisario que celle-ci fait partie du pays où les Algériens sont chez eux et que les intrus restent toujours des étrangers. Une triste réalité que les copains de Brahim Ghali avaient feint d'oublier et dont ils n'ont jamais abordé le sujet, pensant que Tindouf est une zone militaire où il ne peut y avoir de manifestations. Mais ils ne voulaient surtout pas aborder le sujet car ils n'osent imaginer une Algérie sans Bouteflika et son staff. Car que deviendrait le Polisario si ce dernier et ses généraux cédaient leur place à une équipe de jeunes Algériens pragmatiques et n'ayant aucun problème avec le Maroc ?

Comment la direction du Polisario fera-t-elle face aux multiples problèmes dont l'un des moindres est celui de Khalil Ahmed dont les membres de la famille ont mis sur pied une coordination qui s'apprête à organiser une série de manifestations devant les ambassades de l'Algérie, dans différents pays européens. Ladite coordination qui a été créée après que les membres de ladite famille ont compris que la promesse de Brahim Ghali de le libérer n'était que pur mensonge, cherche à mettre plus de pression sur le Polisario et les autorités algériennes, afin que la lumière soit faite sur le sort d'Ahmed Khalil.

Sahara Occidental

Répression tous azimuts dans les camps de la honte

Commanditaires algériens et pantins polisariens multiplient arrestations et exactions Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.