19 Mars 2019

Congo-Kinshasa: Inscrite dans l'Ordre national des infirmiers - Maguy Bilonda toujours prête à servir loyalement ses patients

«Je respecterai, en toutes circonstances, la dignité et les croyances religieuses des patients qui me seront confiés. Je ne divulguerai toutes les confidences qui pourront m'être faites et je m'abstiendrai de tout acte pouvant mettre en danger la vie ou la santé de mes malades », sont là les mots prononcés par Maguy Bilonda, infirmière à la clinique Ngaliema, lors de sa prestation de serment le samedi dernier dans l'enceinte de l'Institut national pilote et d'enseignement en sciences de la santé (INPESS).

A travers cette assermentation, Maguy Bilonda fait désormais partie de l'Ordre national des infirmiers du Congo (ONIC). Ainsi, promet-elle d'œuvrer pour les intérêts de son pays et de ses patients, en toute loyauté.

Ils sont venus des différents hôpitaux de la capitale pour rehausser de leur présence dans l'enceinte de l'INPESS situé dans la commune de Kasa-Vubu. Ils, ce sont les infirmiers et infirmières qui ont prêté serment lors de cette cérémonie organisée par l'ordre national des infirmiers du Congo.

Aux Prises avec votre quotidien, La Prospérité, Maguy Bilonda, une des personnes inscrites désormais dans l'ONIC, et de surcroît infirmière et chef des pavillons à la clinique Ngaliema dans le service de la chirurgie interne, s'est dite satisfaite d'avoir obtenu un numéro de l'ordre. « Ce moment était vraiment souhaité par tous. Avec l'obtention de ma carte, je suis prête à prester dignement et servir l'ensemble de la population qui se pointera sous mon chemin », s'est-elle réjoui. Elle a estimé, par ailleurs, que dans le temps actuel, la femme est engagée dans la valorisation du domaine de la santé avec détermination afin de permettre aux infirmières de penser équitablement et de bâtir, de façon intelligible et innovée, dans le développement du pays. Dans cet élan, Mme Bilonda a promis de mouiller sa blouse dans l'accomplissement de ses tâches au sein de la clinique Ngaliema où elle exerce son métier.

De son côté, le Président de l'ONIC, M. Louis-André Komba a tenu à rappeler à l'audience les dispositions contenues dans le code déontologique des infirmiers approuvé le 31 décembre 2018. Pour le numéro 1 de l'ONIC, la publication du code déontologique vient renforcer la place des infirmiers, considérés comme un noyau essentiel de la prise en charge des patients. En outre, Komba Louis-André a souligné que ce code est un élément fédérateur qui permet d'inculquer les valeurs de la profession d'infirmier. Raison pour laquelle, il a sollicité auprès du Président de la République, Félix Tshisekedi, une bonne politique de la justice distributive dans les salaires, l'horaire et les primes des professionnels de la santé.

Congo-Kinshasa

Moise Katumbi libre de regagner la RDC

Le dernier obstacle qui empêchait Moïse Katumbi Chapwe de regagner le pays vient d'être levé par… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.