19 Mars 2019

Madagascar: Projet MIAMI et autoroute - Début des travaux dans un mois

Un changement à vitesse grand «V». Tel est le mot d'ordre pour le régime actuel. La mise en oeuvre des projets d'envergure qui s'inscrivent dans l'Initiative pour l'Émergence de Madagascar reflète ce rythme que le «TGV» entend imposer à ses proches collaborateurs.

Pas plus tard qu'hier, le président Andry Rajoelina, accompagné de plusieurs techniciens et architectes qui vont travailler sur l'innovation du bord de la mer de Toamasina et la construction d'une autoroute au sein de cette localité, a effectué une descente à pieds sur plusieurs kilomètres à Toamasina pour constater de visu, la situation actuelle des infrastructures existant, et d'étudier la faisabilité de ces nouveaux projets. Une manière à lui de donner l'exemple par rapport au timing. En effet, concernant le projet MIAMI qui consiste à transformer le bord de Tamatave, le Chef de l'Etat a annoncé que, les travaux débuteront dans un mois.

Ce projet constitue tout un symbole pour le clan Volomboasary. Lorsqu'Andry Rajoelina a annoncé ce projet durant la campagne électorale, ses détracteurs l'ont accusé d'utopique et l'ont considéré comme un démagogue. L'on aura donc la confirmation d'ici un mois ou un mois et demi. Quoiqu'il en soit, le projet MIAMI reflète la vision et l'ambition du président Andry Rajoelina. Aussi, le futur bord de la mer de Toamasina comportera-t-il une rue piétonne qui s'étalera sur 7km, des parcs de loisirs et un aire de jeu pour les enfants, des terrains de sports, des magasins et des lieux de détente, ainsi qu'un énorme jet d'eau qui sera érigé en face de l'Hôtel de ville.

Le président Andry Rajoelina a aussi annoncé hier le coup d'envoi d'ici un mois des travaux de construction d'une autoroute à quatre voies qui ralliera le Port de Toamasina et la route nationale numéro 2, passant par Tsarakofafa. Il s'est entretenu directement avec la population qui pourrait être concernée par la mesure d'expropriation que ce projet engendrera. «Les actions que nous allons entreprendre seront réalisées en tenant compte des intérêts de la population», a-t-il soutenu.

Pour ce qui est du port de Toamasina, il sera doté d'un quai de débarquement pour les bateaux de croisières. L'objectif étant de favoriser le secteur touristique. En tout cas, hier, le numéro Un d'Iavoloha est resté fidèle à lui-même. Se voulant être un président proche de la population, il entretenait des contacts directs avec les commerçants et les«zanak'i Betsimisaraka» qui lui ont réservé un accueil chaleureux. Deux mois après son élection, le taux de popularité de Andry TGV reste intact au niveau de la Région Atsinanana.

Madagascar

L'annonce d'un référendum constitutionnel fait réagir Ravalomanana

Les Malgaches sont appelés à se prononcer sur la révision de la Constitution lors d'un… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.