19 Mars 2019

Sénégal: Démission de Madické Niang de l'assemblée nationale - 26 membres de sa coalition quittent le PDS

«Nous tournons le dos au Parti démocratique Sénégalais!». Tels sont les propos de quelques 26 membres de la coalition «Madické 2019», sortie cinquième lors des élections présidentielles du 24 février avec 1,48% du suffrage.

En conférence de presse hier, lundi 18 mars 2019, ces désormais ex-membres du secrétariat national du Pds ont dénoncé toutes les manœuvres et tentatives de «diabolisation» dont est victime leur candidat déchu au scrutin du 24 février.

En rappelant que le marqueur historique de cette présidentielle fut le boycott du premier parti d'opposition légal (Pds-Ndlr), et cela malgré « l'offre récurrente de notre leader, à constituer l'alternative à la candidature de Karim Wade, fortement compromise par ses déboires avec la justice», Moustapha Konté, porte-parole du jour a affirmé avec conviction que «Madické Niang a porté cette candidature de refus et de défi».

Non sans souligner au passage qu'en posant un tel acte, «il a commis un crime de lèse-majesté», tant la volonté de ne pas participer était manifeste et la détermination de boycotter irréversible, diront-ils.

C'est qui lui a valu, toujours de l'avis de ses camarades frondeurs, «une vaste campagne de diabolisation», destinée à le présenter sous «un faux jour politique».

Moustapha Konté rappellera dans la foulée la rumeur qui faisait état du financement de la coalition « Madické 2019» par le régime en place, comme l'avait souligné l'ancien président Abdoulaye Wade, non moins mentor de Madické Niang.

Moustapha Konté ira plus loin, en soutenant que devant l'incapacité à tenir la promesse faite aux militants «d'empêcher l'organisation d'élections sans Karim», la direction du Pds a demandé à tous les militants qui ne respecteraient pas le boycott, de voter pour tout candidat autre que Madické.

Pour ces ex-membres du Pds, leur démission s'inscrit dans cette logique. Car en posant de tels actes, le Pds a exclu de fait « notre candidat, Madické Niang », dénoncent-ils.

Avant d'indexer la non-convocation aux instances du Pds « dont nous sommes tous victimes, ainsi que son exfiltration du groupe parlementaire par le secrétaire général adjoint (Oumar Sarr-Ndlr).

Un acte que les camarades de Madické Niang considèrent comme la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. En effet, ils soulignent que le « Pds a donc posé tous les actes de la rupture d'avec ses frères que nous sommes ».

Par ailleurs, M.Konté et cie ont fini par inviter Madické Niang à «tourner le dos au Pds, et à engager avec les Sénégalais qui le désirent, la création d'un cadre politique novateur».

Sénégal

Philippe Bohn, Directeur Général d'Air Sénégal licencié

Le français Philippe Bohn a été relevé de ses fonctions de directeur général… Plus »

Copyright © 2019 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.