19 Mars 2019

Cameroun: Cameroon business forum 2019 - Comme un nouveau départ vers l'émergence économique du pays

La 10è édition du cameroon business forum qui s'est tenue ce lundi 18 mars 2019 à Douala a permi au secteur privé de redéfinir les priorités dans l'optique d'une émergence de notre économie en 2035

Le cameroon business forum qui se veut la plateforme d'échange par excellence entre le secteur privé et le secteur publique s'est tenu cette année pour sa dixième édition sous le thème « émergence et développement de l'investissement privé au Cameroun» ce dernier fort évocateur traduit à suffisance la volonté du gouvernement camerounais d'agir dans le sens d'atteindre l'émergence dans les délais escomptés grâce à son économie avec en tête de file les acteurs du secteur privé. Cette émergence tant voulue passe normalement par l amélioration du climat des affaires . C'est ainsi que les opérateurs économiques et autres hommes d'affaires avaient donc l'opportunité de faire savoir au premier ministre chef du gouvernement,ce qui selon eux bloque le décollage du cameroun et de son économie.

S'il a été constaté que depuis la création du cameroon business forum par le chef de l'état il ya dix ans il ya une nette amélioration du climat des affaires au Cameroun avec sur près de 200 recommandations, une centaine de réformes determinantes appliquées , il est a constaté fort malheureusement que le cameroun continu de voir son PIB et son rang dans le classement Doing business de la banque mondiale reculer.

C'est à cet effet que plusieurs pistes de sorties du gouffre économique dans lequel le cameroun s'enfonce depuis quelques années ont été soulevées par les acteurs du secteur privé avec à leur tête celestin Tawamba, président du Gicam qui est incontestablement la plus grande plateforme de regroupement des chefs d'entreprise du secteur privé. Ce dernier dans son allocution a donné la position des chefs d'entreprise et leur volonté manifeste de participer à l'émergence du Cameroun mais aussi il a souligné avec beaucoup de précision les goulots d'étranglement qui ne permettent pas à l'homme d'affaires camerounais de s'épanouir dans le contexte actuel. « il faut des investissements et améliorer les conditions de l'attrait de l'investissement privé car il n y a pas d'émergence économique sans investissements» a martelé Mr Tawamba

Un certains climat de confiance est recommandé dans les rapports public-privé afin d'évoluer ensemble dans le sens d'une émergence certaine.

Au sortir de cette dixième édition du cameroon business forum et se référant au discours des différents participants avec en première place le premier ministre chef du gouvernement, il se degage une certaine volonté de concrétiser dans les délais les plus brefs les doléances du secteur privé acteur majeur de l'émergence du Cameroun et pour cela il va falloir suivre les recommandations faites par le président du Gicam qui sont de «respecter les critères définis par l'OCDE visant à mieux séduire les investisseurs. Il s'agit de mettre en application trois règles. Abaisser le coût de l'investissement, réduire les risques, renforcer les capacités. Dans le détail, il est question de tordre le cou à la corruption, réduire les lourdeurs administratives»

Tout en restant conscients de l'existence de certains mécanismes gouvernementaux qui sans réelle volonté d'empêcher l'épanouissement des acteurs du secteur privé respectent des canevas préétablis et nécessitent forcément des réflexions appuyées afin qu'ensemble chacun trouve son compte c'est à dire que le secteur privé soit dynamisé et que l'assiette fiscale n'en souffre pas.

Cameroun

Kondengui, le régisseur envoie les autres prisonniers tabasser les militants du Mrc

L'administration pénitentiaire envoie les autres prisonniers tabasser les militants du Mouvement pour la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.