19 Mars 2019

Sénégal: Malick Fall, sg du SAES - «Il est impératif que les constructions qui sont à l'arrêt puissent être finalisées»

interview

A quand un Conseil présidentiel sur l'évaluation des réformes de l'enseignement supérieur et de la recherche ? Les acteurs attendent toujours la tenue d'une telle rencontre annoncée par le président de la République pour début juillet 2018, à l'occasion du conseil des ministres du mercredi 23 mai.

Le Syndicat autonome de l'Enseignement supérieur (Saes) attend toujours avec impatience cette rencontre d'évaluation pour « redresser au besoin certaines choses ou en rajouter d'autres ».

Dans cet entretien, le secrétaire général du Saes planche sur l'impératif de finaliser les constructions universitaires et les équiper afin d'accroitre la capacité d'accueil des universités publiques.

Sous un autre registre, Malick Fall estime que « dans les dix prochaines années, si nous ne prenons pas certaines mesures concernant l'organisation et le financement de la recherche dans notre pays et notre continent, nous allons rater le rendez-vous de l'histoire »

Nous sortons d'une présidentielle gagnée par le président sortant Macky Sall qui sera bientôt installé et qui va former un nouveau gouvernement. Quelles sont vos attentes?

Le Saes a signé en mars 2018 un protocole d'accord avec le gouvernement. Nous souhaitons que cet accord soit consolidé, et que l'esprit de dialogue qui nous a tous animés pour arriver à ces accords continue de prévaloir.

Il faut ajouter à cela les infrastructures qui sont à l'arrêt depuis longtemps et qui devraient permettre d'accroitre la capacité d'accueil des universités publiques car nous confirmons notre option pour un enseignement public et de qualité.

De ce point de vue, il est impératif que les constructions qui sont à l'arrêt puissent être finalisées et avec l'équipement qui doit aller avec. Mais ces infrastructures doivent être accompagnées d'un vaste programme de recrutement d'enseignants et de chercheurs.

Nous avons beaucoup de docteurs qui sont aujourd'hui utilisés comme des vacataires. Or, un pays qui aspire à l'émergence ne peut se payer le luxe d'avoir autant de docteurs chômeurs. Il faut impérativement qu'une solution soit trouvée à cette situation.

L'autre élément qui nous parait être important parmi les attentes que nous nourrissons à l'endroit du prochain gouvernement est l'évaluation des conclusions de la Cnaes.

Des onze décisions présidentielles. C'est important que cette évaluation soit faite pour que nous puissions au besoin redresser certaines choses ou en rajouter d'autres.

Le dernier élément très important à nos yeux, est la question nodale de la prise en charge de la recherche dans notre pays.

Nous sommes convaincus que dans les dix prochaines années, si nous ne prenons pas certaines mesures concernant l'organisation et le financement de la recherche dans notre pays et notre continent, nous allons rater le rendez-vous de l'histoire.

Donc, la problématique de l'organisation et du financement de la recherche est cruciale à prendre en charge pour un meilleur devenir de l'enseignement supérieur dans notre pays et plus globalement dans notre continent.

Pensez-vous qu'on puisse, en 5 ans, finaliser les chantiers universitaires entamés et réaliser les engagements pris lors des Cnaes ?

Pourquoi pas, il suffit d'avoir la volonté, de mettre au pas l'Agence de construction de l'Etat qui nous a beaucoup handicapés dans la conduite des travaux et le respect des délais de livraison des chantiers du ministère de l'enseignement supérieur.

Quelles sont les priorités du Sudes/Esr en 2019 ?

Renforcer le Saes, travailler étroitement avec les autorités pour stabiliser davantage le sous-secteur de l'enseignement supérieur, s'accorder sur les moyens à mettre en œuvre pour une recherche efficiente dans les universités au service de la nation et préparer le congrès ordinaire du Saes,

Sénégal

Philippe Bohn, Directeur Général d'Air Sénégal licencié

Le français Philippe Bohn a été relevé de ses fonctions de directeur général… Plus »

Copyright © 2019 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.