19 Mars 2019

Mozambique: Cyclone Idai - La crise humanitaire s'aggrave d'heure en heure

Photo: PAM/Deborah Nguyen
Distribution de nourriture à Beira, au Mozambique. Dans cette école transformée en refuge, 70 familles ont reçu de la nourriture du PAM. La plupart d'entre eux ont dû quitter leurs domiciles endommagés par le cyclone.

Alors que la crise humanitaire causée par le cyclone Idai au Mozambique s'aggrave d'heure en heure, le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a indiqué mardi qu'il intensifiait ses efforts pour apporter de la nourriture aux personnes dans le besoin.

« Le Programme alimentaire mondial achemine des vivres et d'autres formes d'assistance à un grand nombre de personnes désespérées bloquées par la montée rapide des eaux au Mozambique », a dit le porte-parole du PAM à Genève, Hervé Verhoosel, lors d'un point de presse.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, le cyclone Idai a touché la côte est-africaine près de la ville de Beira, au Mozambique, puis s'est transformé en tempête tropicale et a poursuivi sa trajectoire au Malawi et au Zimbabwe voisins.

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres s'est dit attristé par les pertes en vies humaines, les destructions de biens et les déplacements de populations dus aux fortes pluies et aux inondations causées par le cyclone.

Des biscuits à haute teneur énergétique, de l'eau et des couvertures fournis par le PAM sont transportés par hélicoptère aux nombreuses personnes entassées sur des toits et des terrains surélevés à l'extérieur de la ville de Beira, a précisé le porte-parole du PAM.

Quatre tonnes de biscuits doivent être livrées ce mardi, après 1,2 tonne distribuée lundi. Ces biscuits font partie d'un envoi de 20 tonnes transporté par avion à Beira ce week-end depuis un dépôt d'intervention d'urgence géré par le PAM à Dubaï.

Un employé du PAM qui survolait la région inondée a décrit « des océans intérieurs s'étendant sur des kilomètres et des kilomètres dans toutes les directions ».

« Les personnes visibles depuis les airs sont peut-être celles qui ont de la chance, et la priorité absolue est maintenant de secourir le plus grand nombre possible de personnes et de les transporter en lieu sûr », a dit M. Verhoosel.

Un hélicoptère de transport MI-8 du PAM est arrivé et deux autres devraient arriver avant la fin de la semaine. Ils seront utilisés pour le transport aérien de nourriture et autres produits de première nécessité et pour mettre les survivants en lieu sûr.

Bien que l'entrepôt du PAM à Beira ait été gravement endommagé par le cyclone, une partie de la nourriture est restée intacte.

À partir de ce stock, le PAM continue de fournir des aliments faciles à préparer aux personnes réfugiées dans 18 écoles et églises de Beira. Le PAM prévoit également d'aider les personnes déplacées qui se sont réfugiées dans la ville de Dondo, au nord de Beira.

Le PAM a recruté du personnel supplémentaire au Mozambique, notamment des coordonnateurs, des directeurs des opérations aériennes et des experts en programmation, logistique et télécommunications.

« Évaluer l'ampleur des dégâts et des besoins est un défi de taille, entravé par un accès extrêmement limité aux communautés touchées et par des pannes d'électricité », a expliqué le porte-parole du PAM.

« Alors que les fortes pluies se poursuivent et devraient durer plusieurs jours, l'inquiétude grandit concernant davantage d'inondations ».

En savoir plus

Cyclone Idai au Mozambique, Zimbabwe et Malawi - Les équipes de MSF mobilisées sur place

Des interventions d'urgence ont été lancées au Mozambique, au Zimbabwe et au Malawi, trois pays… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.