19 Mars 2019

Sénégal: Protocole d'accord signé - Le SAES/Cesti lève son mot d'ordre de debrayage

La section du Syndicat autonome de l'enseignement supérieur (Saes) du Centre des sciences et techniques de l'information (Cesti) a décidé de lever son mot d'ordre de débrayage, après la signature d'un protocole d'accord comportant 14 points à incidences exclusivement pédagogiques.

Un protocole d'accord comportant 14 points à incidences exclusivement pédagogiques a été signé hier, lundi 18 mars, entre la section Saes-Cesti et la directrice du Cesti, Cousson Traoré Sall, à l'issue de l'assemblée générale tenue le même jour.

Dans la même mouvance, le Saes-Cesti décide de lever le mot d'ordre de débrayage après la satisfaction de tous les points de la plateforme revendicative.

Dans une note parvenue à notre rédaction, le Saes étale les multiples dysfonctionnements institutionnels que les enseignants affiliés à ce syndicat imputent à Cousson Traoré Sall.

Il s'agit de la suppression ou l'introduction de cours sans l'avis du comité pédagogique, actes en porte-à-faux avec l'article 9 du Décret n°2010-706 du 10 juin 2010 portant organisation et fonctionnement du Cesti.

Le Saes avait aussi constaté la réduction unilatérale du volume horaire de certains cours à l'insu des collègues (PER ou vacataires) et sans l'avis du comité pédagogique, ainsi que le non-respect des prérogatives dévolues aux chefs de département.

En addition, le Saes fustige la signature de conventions de partenariat à incidences pédagogiques sans consulter le comité pédagogique et le retrait des techniciens des séjours pédagogiques alors que leur présence est aussi importante en classe que sur le terrain, au moment de la pratique.

Le Saes «dézingue» le Sudes/Esr

La section Saes du Cesti n'a pas du tout apprécié la sortie du Syndicat unitaire et démocratique des enseignants du Sénégal de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (Sudes/Esr).

Il explique : « dans un communiqué diffusé le 15 mars 2019, le SUDES/ESR en mal de notoriété et de représentativité, a voulu jeter en pâture l'honorabilité, la crédibilité et le sens élevé des responsabilités de collègues PER mus uniquement par les intérêts du Cesti ».

Considérant la prise en charge totale de la plateforme revendicative constituée de questions à incidences exclusivement pédagogiques, le Saes exhorte ses « militants à rester très vigilants sur la mise en œuvre exhaustive des points d'accord, selon les délais convenus dans ledit protocole».

Sénégal

Incendie à Louga - Une vingtaine de maisons brûlées

Un incendie s'est déclaré lundi soir à Médina garage, un quartier de Louga, ravageant une… Plus »

Copyright © 2019 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.