19 Mars 2019

Tunisie: Hymne à la vie

Des gerbes de fleurs ont été déposées au pied du mémorial listant les noms des victimes à l'entrée du musée et un moment de recueillement a été observé en hommage aux victimes.

Dans sa déclaration à la presse, le ministre des Affaires culturelles, Mohamed Zine El Abidine, a rappelé que l'attaque contre ce musée réveille en nous un douloureux souvenir .C'est un crime odieux perpétré contre l'humanité et contre le musée du Bardo qui retrace l'histoire de la Tunisie à travers plusieurs civilisations.

L'hommage rendu aujourd'hui aux victimes en présence d'ambassadeurs étrangers se veut un message fort qui traduit cette volonté de lutter ensemble contre l'hydre terroriste. L'hymne à la vie doit triompher en dépit de ces attaques et c'est à la culture de jouer un rôle prépondérant dans l'ancrage de la démocratie, la diversité, la liberté, la citoyenneté et la mise en exergue des valeurs civilisatrices et éducatives des politiques culturelles, a souligné le ministre.

Plusieurs mesures préventives ont été prises par divers départements relevant du ministère des Affaires culturelles dans le cadre de la sécurisation de ce musée mais le rôle du ministère ne se confine pas dans ces mesures d'ordre technique, a-t-il fait savoir. Notre travail est plutôt orienté vers des objectifs durables en relation avec l'action culturelle dans sa globalité, l'éducation, l'encadrement et la décentralisation, a-t-il conclu.

L'ambassadeur de France Olivier Poivre d'Arvor a souligné que le terrorisme frappe partout dans le monde, en Tunisie comme en France ou en Nouvelle-Zélande, mais la douleur reste la même qu'il s'agisse de ressortissants tunisiens ou européens. Qu'importe la religion ou la nationalité. On voit ces innocents qui se retrouvent face à la monstruosité du terrorisme qui crée des drames et emmène les Etats à se renforcer, ce qui implique des dépenses considérables en matière de protection, et c'est le cas de la Tunisie qui a beaucoup investi depuis ces attentats pour se protéger et nous protéger, a-t-il déclaré.

« Ce n'est pas une formule de circonstance si je rends hommage une nouvelle fois à l'action accomplie en Tunisie en matière de défense et de sécurité », ajoute l'ambassadeur de France. S'exprimant sur le dernier attentat terroriste perpétré contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande, il a expliqué qu'il existe aujourd'hui des femmes et des hommes mus par des idéologies monstrueuses, qui s'attaquent à l'humanité et c'est cela qu'il faut combattre par la force, comme c'est le cas actuellement à Baghouz en Syrie où le groupe terroriste Daech connaît une grande défaite, mais il faut le combattre aussi par les médias et l'éducation, fait-il remarquer.

Les sorts de la France et de la Tunisie sont fortement liés, comme en témoignent les attaques du Bardo et du Bataclan, ceux de Sousse et de Nice, a-t-il encore souligné. Olivier Poivre d'Arvor n'a pas caché son admiration pour notre pays qui a su répondre en peu de temps et avec des moyens considérables au terrorisme. « Aujourd'hui, la Tunisie est un pays sûr et sécurisé et je suis heureux que ce message passe dans le monde entier mais surtout en France parce que les Français reviennent en Tunisie et nous espérons atteindre un million de visiteurs pour cette année », conclut-il.

Tunisie

CAN2019 - L'Angola - Tunisie attire l'attention des médias à Suez

Le match entre l'Angola et la Tunisie, qui se joue ce lundi à 18 heures au stade de Suez, compatnt pour la… Plus »

Copyright © 2019 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.