19 Mars 2019

Centrafrique: Mise en œuvre de l'accord de paix en RCA - Les chefs rebelles et le gouvernement en pourparlers à Addis-Abeba

Photo: © 2019 GGt /HRW
Mahamat Al Khatim, commandant du Mouvement Patriotique pour la Centrafrique (MPC), lors de la cérémonie de signature de l’accord de paix à Bangui le 6 février 2019. De 2015 à 2018, les combattants du MPC ont commis des abus qui pourraient constituer des crimes de guerre.

La réunion de suivi de l'accord de paix signé à Khartoum, entre les deux parties, a démarré le 18 mars dans la capitale éthiopienne.

L'ordre du jour porte sur l'harmonisation de la composition du gouvernement et la création d'un mécanisme de mise en oeuvre et de suivi, destiné à assurer le suivi et l'évaluation des progrès dans l'exécution de l'accord de paix.

Selon le commissaire paix et sécurité de l'Union africaine, Smail Chergui, qui a reçu le même jour chaque délégation, notamment pour recueillir leurs propositions, cette réunion a été convoquée pour renouer le dialogue suite à la formation du gouvernement d'après Khartoum.

La réunion de trois jours regroupe tous les groupes armés, plus précisément les principaux chefs rebelles, à savoir Ali Darass; Abdoulaye Miskine; Maxime Mokom; Armel Sayo; Djono Gontran Ahaba; Dieudonné Ndomate; Igor Lamaka, porte-parole des antibalaka et Esther Audrienne Guetel-Moïba.

Le gouvernement est représenté par le Premier ministre, Firmin Ngrebada, et par le ministre de l'Energie, Guismala Hamza. Cependant, d'autres acteurs politiques de la République centrafricaine (RCA) tels le Kwa na Kwa, parti de l'ex-président François Bozizé, ne sont pas invités à Addis-Abeba.

"C'est très important pour la promotion et la consolidation de la paix en RCA. C'est pourquoi, dans le cadre de la première évaluation de cet accord politique pour la paix et la réconciliation, signé entre le gouvernement et les groupes armés, le 6 février 2019, le commissaire paix et sécurité de l'UA, l'ambassadeur Smail Chergui, est venu à notre rencontre à Addis-Abeba », a déclaré le Premier ministre.

Notons que le mécanisme de mise en oeuvre et de suivi de l'exécution de l'accord de paix est constitué d'organes exécutifs et consultatifs décentralisés dans les différentes préfectures de la RCA.

En savoir plus

À peine un mois plus tard, l'optimisme concernant l'accord de paix en RCA s'estompe

Il ne fait aucun doute qu'un accord de paix pourrait apporter une transformation en République centrafricaine.… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.