19 Mars 2019

Togo: Aide concrète de l'Etat aux PME/PMI

interview

Première session de l'année du Conseil national du crédit (CNC).

Sa mission est d'étudier les conditions de fonctionnement du système bancaire et financier et d'évaluer les performances de l'économie.

La réunion était présidée par Sani Yaya, le ministre de l'Economie et des Finances, qui livre, ci-dessous les principaux points abordés lors des travaux. Il a particulièrement insisté sur l'accompagnement des PME/PMI.

'Le gouvernement accorde une attention particulière à cette question et l'Etat s'engage à renforcer leurs capacités et à mettre en place un point focal pour le paiement des factures dans le cadre des arriérés qui trainent au niveau du Trésor public', a-t-il précisé.

 Quelles sont les principales observations faites lors de la réunion de ce jour ?

Le Conseil s'est félicité de la bonne tenue de l'économie nationale qui évolue dans un environnement favorable. Le taux de croissance projeté est de 5% pour 2019 dans un contexte de maitrise du taux de l'inflation de 1,7%.

La courbe économique est stable ce qui dénote de l'effort fait par le gouvernement en matière d'assainissement des finances publiques et surtout le paiement des arriérés commerciaux aux entreprises.

Sur le plan du système financier, le conseil a noté le taux élevé des crédits aux entreprises et a exhorté que les conditions soient favorables à ces dernières.

Le conseil s'est également félicité du financement de l'économie qui est autour de 42%, le taux le plus élevé de toute l'Union économique et monétaire ouest-africaine.

 Avez-vous constaté une amélioration dans l'octroi des crédits bancaires au secteur privé ?

Le secteur commercial bénéficie le plus de crédits alors que le secteur tertiaire ne bénéficie pas de financement adéquat.

Une nouvelle fois, nous en appelons aux banquiers pour soutenir ce secteur qui porte des projets structurants.

Réunion du CNC mardi à Lomé

Le gouvernement a lancé récemment deux projets stratégiques, le Plan national de développement et le MIFA, destiné à assurer le financement de l'agriculture

Le conseil s'est félicité du lancement du PND. Il a des objectifs très précis dans le but de réduire la pauvreté. Le MIFA va contribuer à soutenir le secteur de l'agriculture grâce à l'intervention des banques.

Quid de l'aide apportée par l'Etat aux PME/PMI ?

Je vous rappelle qu'elles représentent 70 à 80% de l'économie togolaise.

Le gouvernement accorde une attention particulière à leur sort et l'Etat s'engage à renforcer leurs capacités et à mettre en place un point focal pour le paiement des factures concernant des arriérés qui pourraient exister au niveau du Trésor public.

Togo

Le gouvernement dévoile ses moyens de contribution au PND

Le montant de 1623,1 milliards de francs CFA est la contribution de l'État togolais dans la muse en oeuvre du… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Togonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.