Afrique: Elim CAN 2019 - Les Comores sans pression face au Cameroun

Photo: cafonline
Match de football

Les Comores ont leur destin en main dans les éliminatoires de la CAN 2019. Une victoire à Yaoundé, le 23 mars face au Cameroun, et les Cœlacanthes seraient qualifiés pour la première phase finale de leur histoire. Pour réussir cet exploit, le sélectionneur Amir Abdou et ses hommes doivent réaliser une mission commando dans la capitale camerounaise.

Dans un entretien accordé il y a quelques jours au quotidien Al-watwan, le technicien comorien s'est dit " sans pression " avant d'aborder le Cameroun. « Nous n'avons aucune pression particulière. Nous n'avons rien à perdre, mais en revanche tout à gagner. Si on gagne, ça sera un exploit. Si on perd, c'est tout à fait logique vu la qualité et l'image que dégagent l'équipe du Cameroun ».

Jamais les Comores n'avaient réussi à se qualifier pour une phase finale de la CAN. Mais cette fois, les Coelacanthes sont proche d'y parvenir pour la première fois de leur histoire. Troisième du groupe B à trois points du Cameroun, l'équipe de Amir Abdou validera son ticket pour l'Egypte en cas de victoire contre les Lions indomptables, le 23 mars.

« C'est un match qui sera très compliqué pour nous. On est des compétiteurs, des professionnels. On aura le souci d'aller chercher un résultat. Après arrive ce qui arrivera », a ajouté Amir Abdou.

A Yaoundé, la sélection comorienne ne pourra pas compter sur son attaquant, El Fardou Ben Nabouhane, déjà buteur au match aller contre les Lions. L'attaquant de l'Etoile Rouge de Belgrade est suspendu. Malgré son forfait, El Fardou Ben Mohamed reste aussi confiant. Évoquant la progression des Cœlacanthes, il avait rappelé en décembre dernier que personne n'attendait les Comores à ce stade. « Ça va être tendu, mais on peut le faire. On a quand même réussi à faire deux nuls, chez nous, contre le Maroc et le Cameroun. Tout le monde nous donnait perdant, et on est toujours là ». Une absence de taille pour Amir Abdou qui devra composer sans son principal buteur. Mais relativise sur le fait que son équipe « s'est toujours reposée sur sa collectivité. Il y aura d'autres joueurs qui vont peut-être se dévoiler ».

Les Comoriens ont déjà failli s'imposer faces aux hommes de Clarence Seedorf à Moroni, le 8 septembre dernier, mais une égalisation de Stéphane Bahoken a permis aux Lions d'arracher le nul.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.