19 Mars 2019

Togo: Les Enseignants-Chercheurs menacent à nouveau de rentrer en grève à compter du 1er Avril prochain

Sauf revirement, ils seront en grève d'une semaine, grève reconductible sans préavis, à compter du 1er Avril prochain. C'est ce qu'indique une lettre adressée ce jour par les Enseignants-Chercheurs de l'Université de Lomé au président de ce temple du savoir, Dodzi Komlan Kokoroko.

D'après le contenu de ce courrier, les revendications de ces formateurs portent sur élection des doyens des facultés et directeurs des écoles par tous les enseignants sur le principe « un enseignant une voix » ; le reliquat de l'accord du novembre 2011, à savoir 15% sur le salaire de base et 25% sur les indemnités et l'intégration systématique dans la fonction publique des enseignants inscrits sur la liste d'aptitude du CAMES. Par la même occasion, ces Enseignants-Chercheurs revendiquent la prise en compte des augmentations obtenues jusqu'en 2011 dans le calcul des pensions des retraités et les moyens pour la recherche notamment bureaux, laboratoires, équipements et fonds de fonctionnement, voyages d'étude pour tout Enseignant-Chercheur...

Si ces derniers se disent déterminés à obtenir satisfaction totale de ces revendications, il convient toutefois de rappeler que ayant brandi autrefois une menace de grève, les syndicats des Enseignants-Chercheurs de l'Université de Lomé n'ont eu autre réponse de la part du président de l'Université de Lomé que les revendications dont ils sont porteurs sont prises en compte par le gouvernement et qu'ils se doivent de prendre leur mal en patience.

On attendant dès lors de voir quelle sera la nouvelle réponse de la présidence de l'UL à cette nouvelle menace brandie par le corps enseignant.

Togo

Le gouvernement dévoile ses moyens de contribution au PND

Le montant de 1623,1 milliards de francs CFA est la contribution de l'État togolais dans la muse en oeuvre du… Plus »

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.