19 Mars 2019

Sénégal: Série STEG - Une réforme saluée par le censeur du lycée technique de Kaolack

Kaolack — Le directeur des études du lycée technique et commercial El Hadj Abdoulaye Niasse a salué mardi la réforme du baccalauréat de la série G, remplacé désormais par le baccalauréat en sciences, techniques économiques et de gestion (STEG) qui offre selon lui l'opportunité de renforcer l'employabilité des apprenants, également sous le charme de cette nouveauté.

"Cette réforme est venue dans le but d'approfondir les connaissances de nos apprenants en matière de gestion et d'économie et [de les rendre] plus opérationnels sur le marché du travail", a déclaré Alassane Djigo, dans un entretien avec l'APS.

Il a souligné que "cette réforme introduite depuis trois ans, va consacrer la fin de la série G" et l'avènement de la série STEG qui va "favoriser l'employabilité des élèves". Il estime en effet qu"'il fallait corriger un certain nombre d'imperfections".

"Outre cette employabilité qu'elle va favoriser, la série STEG va permettre aux apprenants d'aborder l'enseignement supérieur dans de meilleures conditions avec l'introduction de matières, comme le marketing et le management, le droit et en langue l'espagnol, qui est la troisième langue du monde".

Il a relevé aussi le renforcement de la comptabilité et des mathématiques. Il a signalé qu'une autre "nouveauté" consistera pour les élèves à soutenir un dossier de commentaire, "ce qui est une excellente initiative", selon lui.

Il a salué l'organisation prochaine d'un séminaire avec tous les formateurs, initié par le ministère de tutelle pour pallier le déficit de communication qui avait été noté au début du processus.

Il dit ne sentir "aucune crainte" chez les apprenants qui affichent également le même enthousiasme à changer de série avec 4 classes de terminale STEG dans le lycée.

La possibilité de faire le management et le droit enchante Mohamed Sow, élève de la classe T STEG 2. "Cette série est plus avantageuse que la G, car nous apprenons par exemple le droit qu'on étudiait en deuxième année à l'université", a-t-il avancé.

Ndèye Fatou Thiongane de la même classe salue "une nouvelle série qui offre plus de possibilités d'avoir la moyenne avec la prolifération des matières à coefficient 2 alors qu'avec la G, il était difficile de se rattraper si l'on n'avait pas la moyenne en comptabilité et mathématiques".

Le lycée EL Hadj Abdoulaye Niasse compte cette année 4 terminales STEG et 2 terminales G, qui accueillent notamment les élèves appelés à reprendre l'examen du baccalauréat.

Sénégal

CAN-2019/Sénégal - Algérie (J-1) - Déclarations de joueurs algériens

Déclarations de joueurs de l'équipe nationale de football, recueillies par l'APS, dans la zone mixte… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.