20 Mars 2019

Congo-Kinshasa: Choc frontal

« Je t'aime, moi non plus ». Tel est le mariage scellé entre le président de la République et son prédécesseur. En passant le pouvoir à Tshisekedi, le 24 janvier 2019, Joseph Kabila donnait des assurances - du moins aux yeux du public - de laisser les mains libres à son successeur.

Hélas ! L'homme de Kingakati a quitté la fonction tout en cherchant à détenir la réalité du pouvoir. Laissant ainsi son successeur paraitre comme un simple masque derrière lequel il se cache.

Mais l'aventure n'aura pas duré longtemps. Tshisekedi cherche à imprimer sa marque et montrer ses couleurs, pendant que, de son côté, Kabila s'affirme être encore le maestro. L'événementiel est choquant : le FCC rejette en bloc les décisions de la réunion interinstitutionnelle présidée par le chef de l'État. Du coup, nous voici face à une collision frontale entre les deux frères-adversaires, dont les effets collatéraux pourront laisser des séquelles sur la marche de la République.

Et, Félix Tshisekedi sait comment s'y prendre. Comme dans un jeu de dame, dès que vous sentez venir l'échec ; c'est simple: vous renversez la petite table, c'est la confusion et le tour est joué !

C'est aussi comme dans un match de foot de la prime enfance, si vous osez marquer un but contre le propriétaire du ballon rouge, alors, soyez conséquent: il suspend le match, prend son ballon et menace de s'en aller. Vous n'avez qu'annuler le but, et le tour est joué !

C'est pareil. Dans « l'État de droit » tant chanté, si votre camp subit une déculottée aux sénatoriales, n'allez pas régler le contentieux devant le juge! Faites exactement comme le petit propriétaire du ballon rouge! Suspendez le jeu!... Renvoyez la suite sine die...

En cédant son fauteuil, le 24 janvier, on le croyait parti. Mais Kabila est toujours là, caché derrière Tshisekedi. Depuis, les deux personnalités jouent au cache-cache, en soufflant le chaud et le froid, entretenant un rapport de forces couché dans un accord dont les contours demeurent flous.

Que dire ? Le pouvoir de compromission se termine souvent mal. La coalition FCC - CACH a-t-elle commencé à tanguer ?Jusqu'où iront Tshisekedi et Kabila ?

Congo-Kinshasa

Le chef de guerre Guidon sous le coup d'un mandat d'arrêt

La justice militaire congolaise du Nord-Kivu a émis un mandat d'arrêt contre Guidon Shimiray Mwissa. RFI… Plus »

Copyright © 2019 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.