20 Mars 2019

Congo-Kinshasa: Diomi Ndongala bientôt en liberté

A entendre le ministre d'Etat en charge de la Justice et Garde des sceaux, Alexis Thambwe Mwamba, qui est passé hier sur la radion Top Congo, Eugène Diomi Ndongala devrait être libéré de la prison centrale de Makala dans les 48 heures. Donc, d'ici jeudi 21 mars 2019.

Compté parmi les prisonniers politiques emblématiques listés lors des négociations de décembre 2016 ayant abouti à la signature de l'Accord dit de la Saint Sylvestre, Eugène Diomi Ndongala est pratiquement le dernier à recouvrer sa liberté.

Arrêté en 2012, à la veille du Sommet de la Francophonie que la République Démocratique du Congo accueillait, le président de la Démocratie Chrétienne (DC) pourra finalement recouvrer la liberté grâce à l'avènement démocratique au pouvoir du leader de l'UDPS, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, parti dont il fut en alliance lors des élections de 2011, jusqu'à son arrestation. Toutes les démarches entreprises par ses avocats pour sa mise en liberté se butaient au refus catégorique de l'ancien pouvoir en place. Même la demande de sa relaxation pour se faire soigner lorsque la santé lui causait des ennuis, avait été rejetée.

Interrogé sur la radio Top Congo pour savoir quel jour Eugène Diomi sortira de la prison, parce que c'est lui qui devait signer pour sa libération, le ministre Alexis Thambwe a lâché que c'est dans un ou deux jours qu'il pourra sortir en rappelant les conditions qu'il devra observer pendant cette période où il bénéficiera de la liberté conditionnelle.

Parmi ces conditions, qui sont d'ailleurs générales et connues pour toute personne jouissant de la liberté provisoire, il y a l'interdiction de quitter son milieu de résidence c'est-à-dire la ville de Kinshasa, de se trouver à des postes frontières tels l'aéroport et le beach, se présenter chaque lundi et vendredi aux offices de la justice, etc.

Cependant, il y a une condition exceptionnelle et qui posera problème pour être observée. Il s'agit de l'interdiction que le ministre Thambwe fait au président national de la DC Eugène Diomi Ndongala de se retrouver à moins de 500 mètres d'une école des filles, au motif qu'il est, d'après lui, un délinquant sexuel.

Aux yeux des observateurs, cette condition risque de ne pas être observée du fait qu'il est difficile, sinon pratiquement impossible d'isoler quelqu'un qui vit dans une mégapole de plus de dix millions d'habitants.

Comment fera-t-il pour que Diomi Ndongala ne puisse rencontrer les filles sur son passage ? Parce que pour y parvenir, il faudra lui interdire de fréquenter les églises, magasins, banques, hôpitaux, ou autres endroits populaires.

En toute logique, cette condition ne vaut pas la peine d'être fixée aussi longtemps qu'il sera difficile, sinon impossible de respecter.

Réagissant à l'annonce du ministre de la Justice, Me Georges Kapiamba, qui est l'un de ses avocats, fait savoir que toutes les conditions imposées à leur client seront examinées et des options levées une fois qu'il sera en possession de l'arrêté ministériel de sa mise en liberté. «Nous pensons que cette fois-ci, Diomi Ndongala va sortir comme le ministre l'a annoncé. Nous espérons qu'il va tenir sa parole d'autant plus que le Président de la République l'a déjà fait publiquement à travers son directeur de cabinet. Nous pensons qu'il ne peut plus y avoir d'obstacles et que d'ici jeudi, Diomi Ndongala va quitter la prison. Lorsque Diomi Ndongala sera en liberté, nous allons examiner les conditions posées et éventuellement, nous les contesterons devant les cours et tribunaux compétents », a-t-il décalré. Dom

Congo-Kinshasa

Situation sécuritaire préoccupante dans les hauts plateaux de Minembwe

A Minembwe depuis des mois les populations sont obligées de quitter leurs habitations suite aux combats entre… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Le Phare. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.