19 Mars 2019

Congo-Kinshasa: Réhabilitation de la route nationale N°2, fin de l'impunité... Derrière Kasongo Lobo, les congolais de la Lomami remercient Félix Tshisekedi !

Aux grands maux, des grands remèdes, dit-on. Il n'est pas acceptable qu'une route comme la nationale n°2 soit impraticable, enclavant ainsi, et ce, durant plusieurs décennies, tous les congolais des villes et cités du Kasaï-Oriental, de Lomami, du Sankuru, du Tanganyika et consorts.

Oui. Cette fois-ci est la bonne, avec l'avènement à la tête du pays de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, depuis fin janvier 2019. Adieu la corruption, l'impunité, les antivaleurs de tout acabit, l'immoralité dans la gestion de la res publica, les castes des privilégiés hors la loi. Désormais, c'est le peuple qui gère le pays tout en jouissant de son imperium incarné par les dirigeants. Ces mots forts qui sortent de plusieurs bouches des filles et fils de la Lomami et du Kasaï-Oriental traduisent, en même temps, leur ouf de soulagement qu'ils adressent ici à l'ancien opposant congolais, Tshisekedi fils qui, dans son programme d'urgence en guise de ses 100 premiers jours dans son strapontin présidentiel, a permis la réhabilitation en cours de la route nationale n°2. De ce fait, derrière le Député honoraire, en l'occurrence l'Honorable Kasongo Lobo Symphorien, Notable et voix valable de la coalition politique CACH dans la Lomami, les congolais de cette province du pays remercient sincèrement le nouveau Chef de l'Etat congolais.

L'Office de route doit acheminer très rapidement le Bac affecté par Kinshasa à la rivière Lomami, dans l'axe Lubao-territoire où le besoin est très ressenti. Dans la même optique, l'urgence s'impose quant à la lutte pour endiguer, le plus tôt, le ravin qui menace le Collège Saint Paul et l'Université de Kabinda. Que des recommandations signées les bienfaiteurs notamment, les congolais de Lomami, au regard des mesures prises par Félix Tshisekedi, dans le cadre de ses trois premiers mois, au sommet de l'Etat congolais.

Il convient, en effet, de noter que c'est après plusieurs décennies dans l'enclavement fâcheux, qu'enfin les populations de la jeune province de Lomami viennent de pousser un ouf de soulagement. La route nationale n°2 qui a été, longtemps, dans un état de délabrement très avancé sera praticable, dans les tout prochains jours. D'où, les remerciements adressés par les jeunes et vieux, filles et fils de la Lomami, au Chef de l'Etat affectueusement appelé FATSHI, tout en demeurant rangés derrière leur Porte-parole incontournable, l'Honorable Kasongo Lobo Symphorien. Dans leur satisfecit, les compatriotes de cette province du territoire national, réitèrent leur soutien à Félix Tshisekedi, en sa qualité de Garant des institutions et de Magistrat suprême.

Des signes forts

A l'instar de plusieurs voix valables dont le Premier Ministre honoraire, Singa Udju qui, sans aller par quatre chemins, avait suggéré la nomination des Gouverneurs de provinces, des dignes filles et fils de la Lomami qui soutiennent leur mentor, l'Honorable Kasongo Lobo Symphorien, saluent massivement cette proposition d'intérêt général. Ce, afin de sauver les gouvernorats de 26 provinces du Congo-Kinshasa qui sont, du reste, les miroirs du pouvoir exécutif réel à l'intérieur du pays. « Il faut poursuivre tous les députés et autres dirigeants corrompus et leurs corrupteurs. Fini la récréation et le temps de l'immoralité. Le Président doit poursuivre la mise en œuvre de son programme politique contre l'impunité. N'en déplaise aux ennemis de la justice distributive et de la société sans corruption », vocifère-t-on dans le chef de plus d'un de ces compatriotes communément appelés les "bakielenge", entendez, "le peuple respectueux" en termes des valeurs sociales.

Fini la recréation

Quant à lui-même, l'élu du territoire de Lubao, dans la Lomami, en 2011, l'Honorable Kasongo Lobo Symphorien ne cache pas sa position de soutenir l'idée de la suppression, pure et simple, du Sénat comme Chambre de trop qui risque, dit-il, de devenir le refuge des caciques ayant pillé scandaleusement le pays et qui, hélas, cherchent les immunités parlementaires, dans l'ultime but de se protéger contre la rigueur de la loi. En sa qualité de voix légitime de la coalition politique CACH, chère au tandem Fatshivit, dans la Lomami bien entendu, l'Honorable Kasongo Lobo Symphorien s'oppose contre la parodie d'élections des Sénateurs et des Gouverneurs et propose la nomination de ces derniers ainsi que la suppression de la Chambre Haute du Parlement Congolais.

Il souligne qu'il faut appliquer rigoureusement la loi pour frapper les auteurs de corruption lors des opérations électorales afférentes aux sénatoriales. Flatté de la confiance dont il est bénéficiaire des populations de la Lomami, l'Honorable Kasongo Lobo Symphorien rassure qu'il ne baissera pas les bras quant à rendre service au peuple congolais, que ce soit dans le Gouvernement comme au sommet des entreprises publiques et autres.

Congo-Kinshasa

Ebola - L'OMS convoque une réunion d'urgence après un premier cas à Goma

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé, aujourd'hui, la tenue demain mercredi, d'une… Plus »

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.