20 Mars 2019

Afrique de l'Ouest: L'économie numérique a assuré 3 milliards de dollars à la productivité ouest-africaine en 2017

Photo: Lejecos
Un téléphone portable

L'impact indirect de la technologie mobile a eu des répercussions certaines sur la productivité de la région ouest africaine en 2017.

L'Association GSM qui fait la remarque dans son dernier rapport « L'économie mobile de l'Afrique de l'Ouest 2018 » souligne, qu'en plus de la contribution économique directe des acteurs qui la composent, les différents acteurs de l'écosystème de la téléphonie mobile achètent des intrants aux fournisseurs de leur chaîne d'approvisionnement.

Selon la même source, une partie des bénéfices générés par l'écosystème de la téléphonie mobile est consacrée à d'autres biens et services, ce qui stimule l'activité économique dans ces secteurs.

A l'en croire, il est estimé que cette activité économique additionnelle a généré une valeur ajoutée supplémentaire de 3 milliards de dollars (soit 0,5 % du PIB de l'Afrique de l'Ouest) en 2017.

GSM estime que l'utilisation de la technologie mobile favorise également l'augmentation de la productivité et de l'efficacité des employés et des entreprises.

D'après elle, chaque type de technologie mobile a son propre impact sur la productivité de l'économie.

Avant d'indiquer que les services de téléphonie et de messagerie permettent aux employés et aux entreprises de communiquer de façon plus efficace et plus rentable (par exemple en réduisant les déplacements contre-productifs).

L'écosystème de la téléphonie mobile a généré 20 milliards de dollars en 2017

L'association relève que les technologies 3G et 4G permettent aux employés et aux entreprises d'utiliser les services de données mobiles et les services internet.

Elle fait savoir que l'accès à l'information et aux services en est facilité, ce qui augmente l'efficacité des relations d'affaires dans de nombreuses industries, telles que les finances et la santé.

Pour elle, l'impact de l'Internet mobile est particulièrement important dans les régions où les infrastructures sont insuffisantes et limitées aux grandes villes et aux zones industrielles et commerciales.

Il est estimé que l'impact de l'écosystème de la téléphonie mobile sur la productivité a généré 20 milliards de dollars en 2017 (soit 3,5 % du PIB).

Si l'on prend en compte son impact direct et indirect ainsi que ses répercussions sur la productivité, souligne-t-elle, l'industrie de la téléphonie mobile a apporté 37 milliards de dollars à l'économie de l'Afrique de l'Ouest en termes de valeur ajoutée, soit 6,5 % du PIB de la région.

Perspectives et tendances pour les cinq années à venir

Les perspectives semblent bonne pour l'écosystème numérique en Afrique vu les bons résultats réalisés.

À l'avenir, indique l'association GSL, il est attendu que la contribution économique de l'écosystème de la téléphonie mobile continue à augmenter en termes relatifs et absolus.

En termes de valeur ajoutée, poursuit la même source, il est estimé que d'ici 2022, la téléphonie mobile aura généré 51 milliards de dollars pour l'économie de l'Afrique de l'Ouest (7,7 % du PIB), contre 37 milliards en 2017 (6,5 % du PIB).

A son avis, l'augmentation de la valeur ajoutée sera en grande partie due à des gains de productivité principalement attribuables à l'adoption croissante de services internet mobiles.

Sénégal

CAN U17 - L'Angola accompagne le Nigeria en demi-finales et en Coupe du monde

Les équipes du Nigeria et de l'Angola ont validé leur ticket en demi-finales de la 13-ème… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.