Tunisie: La promotion de l'ESS, une priorité du gouvernement

20 Mars 2019

Un environnement juridique et institutionnel favorable à l'ESS

Dans ce cadre, le ministère de la Formation professionnelle et de l'Emploi travaille sur la promotion de l'économie sociale et solidaire à travers le projet Promess (Promotion des Organisations et des Mécanismes de l'Economie Sociale et Solidaire) qui vise à promouvoir les organisations et les mécanismes de l'ESS et à créer des opportunités d'emplois décents dans le domaine de l'ESS pour les jeunes, hommes et femmes. Ce projet se focalise notamment sur la mise en place d'un cadre juridique et institutionnel pour l'ESS, l'appui aux initiatives en matière d'ESS dans les gouvernorats du Kef, Jendouba, Siliana et Béja, le renforcement des capacités ainsi que le développement des démarches innovantes d'outils et de mécanismes de soutien à la création d'initiatives pérennes dans l'ESS. « L'édification d'une économie solidaire et intégrée favorise la relance économique, la création davantage d'opportunités d'emploi et vise l'amélioration du climat des affaires», précise Ayari.

Elle ajoute que, dans le cadre d'une approche consensuelle et participative, le ministère de tutelle a coordonné les travaux de réflexion qui ont été engagés pour la mise en place de ce cadre juridique relatif à l'ESS, et ce, sur la base de toutes les initiatives qui ont été menées dans ce sens. On cite notamment l'initiative législative de l'Union générale tunisienne du travail (Ugtt) avec la contribution de l'Union tunisienne de l'industrie du commerce et de l'artisanat (Utica) et l'Union tunisienne de l'agriculture et de la pêche (Utap). «Le cadre juridique de l'ESS, qui a fait l'objet des deux conseils ministériels, sera soumis bientôt à l'Assemblée. Ce dernier vise à garantir la reconnaissance juridique de l'ESS comme un troisième secteur économique, et ce, à côté des secteurs public et privé, délimiter le périmètre de l'ESS à travers la détermination des entités ESS, mettre en place un système de gouvernance permettant de promouvoir ce secteur et mettre en place des mécanismes de financement ainsi que des mesures fiscales incitatives spécifiques à ce secteur », souligne-t-elle.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.