20 Mars 2019

Tunisie: Forfait de Skhiri et Khazri

Ayant pris largement du temps à l'issue de sa nomination à la tête de l'équipe de Tunisie, l'ex-sélectionneur du Mali et du Sénégal, Alain Giresse, a fait appel aux mêmes joueurs qui ont participé au dernier mondial de Russie, en plus de l'Etoilé Kechrida et du Clubiste Chammakhi, convoqués pour la première fois.

Le nouveau sélectionneur a pensé à préserver la cohésion et l'état d'esprit actuel au sein du groupe. On a l'impression que la liste lui a été dictée. Il n'y a pas de changements notables. On reprend les mêmes et on recommence. Mais ce stage sera amputé de deux cadres du onze national : Elyès Skhiri et Wahbi Khazri, qui sont actuellement blessés et ne viendront pas à Tunis pour jouer face à l'eSwatini et à l'Algérie.

Lors du parcours de la sélection tunisienne, quatre entraîneurs se sont succédé (Maâloul-Benzarti-Kanzari-Okbi) pour assurer sa qualification à la phase finale de la CAN 2019. Aujourd'hui, et avant le match face à l'eSWatini, prévu ce vendredi au stade olympique de Radès, le onze national est à égalité de points avec les Egyptiens, mais il la devance au goal-difference (1-0, 2-3), avantage acquis grâce aux buts à l'extérieur.

M'sakni et les autres

Il y a lieu de souligner le retour de Youssef M'sakni, de Ferjani Sassi et de Balbouli, ce trio aura-t-il la capacité de redonner la joie à la sélection tunisienne qui a perdu ses repères face à l'Egypte et au Maroc. Certes, personne ne conteste la valeur de M'sakni qui demeure toujours l'un des plus grands joueurs en Tunisie, mais il n'a pas encore retrouvé ses sensations et ses moyens. Il n'a joué que quelques minutes avec son club belge. C'est trop peu pour concurrencer Khazri absent pour blessure. L'on se demande d'ailleurs comment Khazri a été blessé alors qu'il est actuellement suspendu par la FFF. En revanche, Hamdi Nagguez, l'un des atouts d'Ezzamalek, n'a pas été convoqué pour ce stage. Par contre, on fait appel à Dragher, un petit défenseur par rapport à Kachrida ou Derbali. De toutes les façons, le prochain match de l'Equipe de Tunisie face aux modestes joueurs de l'eSwatini prévu ce vendredi à Radès, sera une bonne opportunité au sélectionneur Alain Giresse de faire tourner son effectif -- le même depuis cinq ans -- avant les grandes manœuvres de la phase finale. Ce sera un petit match d'entraînement pour les camarades de Khenissi.

Mais nous pensons sérieusement que la rencontre face à l'Algérie sera révélatrice pour Giresse et compagnie, qui en tireront les conclusions utiles pour les prochaines sorties de l'Equipe de Tunisie qui a besoin d'un nouveau souffle avant la phase finale prévue au mois de juin 2019 en Egypte.

Tunisie

Le nombre de migrants a doublé en un an

Selon une ONG tunisienne, le nombre de migrants arrivés dans le pays a été multiplié par… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.