20 Mars 2019

Tunisie: Magnifique effectif "sang et or"

Franchement, quand on a vent de l'intention des responsables et du staff technique d'exécuter cette idée au début de la semaine écoulée, on croyait tout simplement qu'il s'agissait d'une besogne quelque peu hasardeuse. C'est que les Zimbabwéens du FC Plantinum venaient juste d'accrocher (2-2) la très respectable équipe sud-africaine d'Orlando Pirates chez elle à Johannesburg, il y a un peu plus d'une semaine.

D'ailleurs, ce résultat inattendu a finalement coûté la qualification à Orlando Pirates pour le tour suivant.

Il est vrai qu'à l'occasion du dernier match de la poule «B» joué avant-hier au Zimbabwe, l'Espérance n'avait rien à risquer ni pour sa qualification ni pour son leaderhsip. Mais de là à n'enrôler aucun titulaire de marque pour ce duel c'était quand même risqué. Et du coup, on croyait que la première défaite de l'Espérance dans cette édition continentale n'allait surprendre personne, puisqu'on s'y était «malencontreusement» exposé !

Seulement, c'était trop sousestimer les très respectables potentialités de l'effectif dont dispose l'Espérance.

Le caractère des «lionceaux» espérantistes

En effet, la deuxième équipe de l'Espérance guidée par le vieux briscard Moez Ben Chrifia a bien tiré son épingle du jeu en parvenant à damer le pion au FC Platinum chez lui (2-1) grâce à deux jolis buts marqués par Mohamed Amine Meskini (8') et Adam Rejaïbi (84').

Et même le but encaissé par les «Sang et Or» était entaché de faute manifeste commise sur Ben Chrifia (63'). Ce qui épate plus que tout dans ce match, c'était l'aisance et la sobriété du onze espérantiste dirigé par Majdi Traoui, puisque Mouîne Chaâbani n'était pas du voyage lui non plus. Zied Berrima (18 ans), Raed Fedaâ (20 ans), Afif Jebali (20 ans), Mohamed Ali Ben Romdhane (20 ans), de purs produits de l'Espérance, ont prouvé qu'ils n'ont rien à envier aux cadres de l'équipe. Ils n'attendaient qu'une telle opportunité pour mettre en exergue leur talent très prometteur. Ils ont juste besoin qu'on leur fasse confiance et qu'on les jette dans le bain de la compétition officielle pour s'aguerrir davantage.

Quant à Mohamed Amine Meskini, Iheb Mbarki, Aymen Mahmoud, Houcine Rabii, Taïeb Meziani et Bilel Mejri, ils ont encore une fois prouvé qu'ils sont des doublures de marque à l'EST et qu'ils n'ont nullement à être gênés par leur situation. Ils sont désormais conscients qu'ils ont un rôle très respectable à jouer : honorer leur contrat à chaque fois qu'ils seront appelés à la rescousse, comme ce fut le cas au Zimbabwe.

Leur jolie prestation a sûrement ancré dans la tête de l'adversaire et de tous les rivaux de l'Espérance que cette dernière mérite amplement son statut de champion continental incontesté et d'ogre africain à redouter.

Tunisie

CAN 2019 / Tunisie - Nigéria ou la course au bronze

Les Aigles de Carthage et les Super Eagles se donnent rendez-vous ce mercredi pour le match de classement à la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.