20 Mars 2019

Afrique: L'avenir de la Francophonie passe par le continent

Le nombre de francophones dans le monde pourrait doubler d'ici à 50 ans grâce au boom de l'Afrique, mais encore faut-il relever le défi de la scolarisation au sud du Sahara, avertit un rapport diffusé à l'occasion de la Journée internationale de la Francophonie, ce mercredi.

Avec 300 millions de locuteurs, soit une progression de 10% depuis 2014, le français conforte sa place de cinquième langue la plus parlée dans le monde, après le chinois, l'anglais, l'espagnol et l'arabe, révèle le rapport quadriennal de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), publié chez Gallimard sous le titre La Langue française dans le monde.

La part des francophones dans le monde reste 'très stable', faisant mentir la pensée selon laquelle la langue de Molière perd le combat face à celle de Shakespeare. Même en tant que langue de l'internet, le français maintient sa place de quatrième, derrière l'anglais, le chinois et l'espagnol.

Ce dynamisme va s'amplifier. D'ici à 50 ans, le français sera parlé par 477 à 747 millions de personnes dans le monde, le faisant 'peut-être' passer devant l'espagnol, grâce au dynamisme 'fulgurant' de la francophonie en Afrique, explique Alexandre Wolff, coordinateur du rapport et responsable de l'Observatoire de la langue française à l'OIF, basée à Paris.

L'Afrique était encore en 2015 le deuxième continent francophone derrière l'Europe, abritant un peu plus de 40% des locuteurs du français. En 2070, près de 80% des francophones vivront en Afrique.

Dans le monde, le nombre d'apprenants du français a augmenté de 8% en quatre ans, à plus de 50 millions. Là encore, l'Afrique a le vent en poupe, avec un bond de plus de 50%.

Togo

Mitsubishi étudie le potentiel du marché off-grid

Faure Gnassingbé a reçu mardi Yas Doida, le directeur général pour l'Afrique du groupe… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.