Guinée Bissau: La BOAD débloque 27,5 millions d'euros pour la rénovation de l'aéroport Osvaldo Vieira

Le 63ème sommet des ministres des Transports de l'Agence de la sécurité et de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA), s'est tenu la semaine dernière à Bissau.

Lors du bilan, Sérifo Diakité ministre des Transports Bissau guinéen, a affirmé avoir signé avec la BOAD l'accord permettant de libérer l'enveloppe.

Mais l'argent ne sera disponible qu'après la formation du nouveau gouvernement de la Guinée-Bissau, à la suite des dernières élections législatives, qui ont été remportées par le parti au pouvoir.

Les travaux de réhabilitation de l'aéroport international Osvaldo Vieira comprendront entre autres, la rénovation de sa piste et la construction d'un nouveau bâtiment technique. Un nouveau salon présidentiel réservé aux chefs d'États et aux ambassadeurs, sera également construit, selon le ministre.

Une salle pour les membres du gouvernement et une autre salle pour le président du Parlement, sont prévues en termes d'ouvrages.

La Guinée- Bissau membre depuis 2006 de l'ASECNA, assure pour une période d'un an et ce depuis le sommet de Bissau tenu la semaine dernière, la présidence tournante du sommet des ministres des Transports de l'institution.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.