20 Mars 2019

Sénégal: 28e anniversaire du crash du C-130 - Journée de prière pour les 93 «jambars» tombes en Arabie Saoudite

Les années passent, mais les souvenirs restent. Les 402 soldats sénégalais survivants de la guerre du golfe, se souviennent encore du crash du C-130, avec à son bord 93 soldats sénégalais sur la piste de la base aéronavale de Rass-Meechab dans la nuit du jeudi 21 mars 1991.

Pour la commémoration du 28e anniversaire de ce drame, Jamra et les «Jambars» du golfe tiennent une journée de prières (pour les 93 soldats tombés au champ d'honneur).

«Les veuves et orphelins du Collectif des Jambars des anciens combattants de la guerre du Golfe, ainsi que les 402 survivants, organisent, sous la présidence d'honneur du chef de l'Etat, chef suprême des Armées, une journée de prière et de la solidarité qui se tiendra le jeudi 21 mars 2019, aussitôt après la prière de «Tisbar» (14 heures Sénégal), à la Grande Mosquée de Dakar», lit-on dans un communiqué des organisateurs précisant que la cérémonie sera clôturée par un sermon d'Imam Moussa Gueye, prédicateur à la Rts, axé sur «Le Destin du Soldat Martyr, tombé aux Lieux Saints».

Et la source de rappeler que «sur demande expresse du Royaume Saoudien, alors menacé d'une extension du conflit déclenché par l'Irak de Saddam Hussein, qui venait par sa force militaire d'envahir le Koweït, le Sénégal a été le premier pays africain noir à avoir répondu à l'appel de Ryad, en envoyant un contingent de 495 soldats, pour sécuriser les Lieux Saints de l'Islam et protéger les puits de pétrole.

A la fin de la campagne militaire, qui dura six mois, de septembre 1990 à mars 1991, alors que des éléments du contingent sénégalais revenaient des Lieux Saints de l'Islam, l'avion militaire qui les transportait, un C-130, rate son atterrissage sur la piste de la base aéronavale de Rass-Meechab, avant d'exploser, dans la nuit du jeudi 21 mars 1991, à 04H40 du matin.

Quatre-vingt-treize (93) «Diambars» ainsi que les 6 membres de l'équipage saoudien, y laissèrent leurs vies.

Les défunts «Diambars» furent inhumés dans la province de Nairiyah, où un mausolée a été érigé en leur mémoire, en présence du ministre sénégalais de la Défense, Médoune Fall, du chef d'Etat-major général des Armées, le général Mansour Seck, et du commandant en chef des Forces Musulmanes Alliées, le Prince saoudien Khaled ben Sultan - qui se rendra quelques semaines plus tard au Sénégal, pour présenter les condoléances du Royaume saoudien», ajoute le texte.

Sénégal

Philippe Bohn, Directeur Général d'Air Sénégal licencié

Le français Philippe Bohn a été relevé de ses fonctions de directeur général… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.