20 Mars 2019

Cameroun: Consommation - Les prix du poisson flottent

Devant la flambée actuelle, le ministre du Commerce convoque une concertation ce jour.

Las des interrogations du reporter de CT sur la disponibilité du poisson sur le marché actuellement, un gérant de poissonnerie au carrefour Mvog Atangana-Mballa va répondre que le poisson de qualité est rare sur le marché.

« Le bon thon est rare, le bar alors, vous allez chercher longtemps avant d'en trouver. Les Rosadas, pareils. Ce n'est qu'hier qu'on a pu en avoir et on vend le kilo à 1700 F », détaille-t-il.

A peine, il l'aura dit qu'un jeune homme sorti de la chambre froide avec un carton de maquereau va être entouré de femmes, visiblement des vendeuses de poissons à la braise.

Son collègue qui le suit, fera l'objet de la même attention. C'est principalement ce poisson qui se fait rare sur le marché. Et quand bien même il est disponible, ses prix suffisent à décourager plus d'un.

« Maintenant, c'est la carpe que je propose le plus à mes clients. Au moins c'est accessible et disponible.

Le maquereau là, vaut mieux ne même pas s'y aventurer parce qu'on ne fait plus vraiment de bénéfice en le vendant », témoigne une vendeuse de poisson à la braise. Une autre ménagère confie avoir acheté trois maquereaux au prix de 2500F dans une poissonnerie du marché Nkol-Eton.

En effet, un regard dans les congélateurs permet de se rendre compte de la faible disponibilité de ce poisson particulièrement prisé par les petites bourses.

Les prix du kg du 20+ oscillent entre 1200 et 1350 F et la grosseur n'est pas celle des beaux jours. D'autres plus petits comme le maquereau Jack se vend à 900-1000F le Kg.

Les gros maquereaux dorés qui généralement font courir sont introuvables. « Nous vendons généralement le carton 20kg de gros doré à 34000 F et en détail le kg est à 1350 F mais actuellement c'est ce type qui manque le plus. On se contente de vendre le type 20+ doré donc le carton oscille entre 17000 et 19000F et le Kg 1200 F », explique un vendeur.

Dans cette autre poissonnerie de ce même marché où seule la vente en détail est pratiquée, il faut débourser 1600 F pour avoir un kg de maquereau. La caissière dit ne rien savoir de la fluctuation des prix, elle se contente d'encaisser.

Mais son collègue d'une autre poissonnerie croit avoir la réponse : « Il y a des gens qui vont acheter chez des grossistes des villes environnantes à Yaoundé du coup quand ils reviennent, ils appliquent d'autres prix ».

C'est sans doute pour éviter que la situation ne s'aggrave que le ministre du Commerce préside une réunion de concertation ce jour au sujet de la flambée des prix de poisson sur le marché. Il est question « d'éviter des perturbations de l'ordre social ».

Cameroun

Le sénat invite deux corrompus députés européens du Front National

Le gouvernement arrogant du Cameroun est visiblement perturbé par la récente résolution… Plus »

Copyright © 2019 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.