20 Mars 2019

Cameroun: TCS - 20 ans de prison pour Gervais Mendo Ze

Hier à Yaoundé, le verdict de l'affaire ministère public, ministère des Finances contre le Pr. Gervais Mendo Ze, ancien directeur général de la Cameroon Radio Television (Crtv) et autres coaccusés est tombé dans la soirée au Tribunal criminel spécial (TCS) après une longue journée de débats. Parmi les 15 accusés, le Pr. Gervais Mendo Ze a écopé d'une peine de 20 ans de prison.

Polycarpe Abah Abah, Jean Marie Akono Zé et Jean Paul Amang Bitegni sont condamnés quant à eux à 18 ans de prison. Marie Christine Nguele Ndongo épse Mekoulou a été reconnue non coupable.

A part Elisabeth Mongori et Evariste Luc Etogo Mbezele décédés, les autres co-accusés en fuite ont écopé d'une condamnation à vie. Au cours de cette 70e audience, le président du TCS, Emmanuel Ndjere a déroulé les chefs d'accusation.

S'agissant des coactions du détournement décrié, le Pr. Mendo Ze est accusé, en complicité avec quatorze personnes qui l'accompagnent sur le banc des accusés du TCS, d'avoir physiquement pour certains et virtuellement pour d'autres, facilité et participé activement au détournement des biens de la Crtv et du Minfi.

Il s'agit de certains personnels des services financiers de l'office, des administrations du Trésor et des Impôts ayant eu à gérer la collecte et les fonds de la redevance audiovisuelle (RAV).

Le premier volet de l'accusation concerne une coaction entre le Pr. Mendo Ze et trois co-accusés en fuite. Précisément Mme Melone née Enam Patricia, sous-directeur des finances et de la comptabilité au moment des faits pour 782,356 millions de F ; Mme Mongori Elisabeth, ex-directeur de la Cameroon Marketing and Communication Agency (Cmca) pour un préjudice de 44,2 millions de F ; et M. Andang Mgbwa Samuel, agent du Minfi pour un préjudice de 339 millions de F comme primes découlant de la RAV.

Quant à Polycarpe Abah Abah, alors directeur des Impôts, il était poursuivi pour détournement en coaction de la somme de 205,873 millions F avec l'ex-Dg de la Crtv.

Les faits reprochés aux accusés remontent à la période allant du 1er janvier 2004 au 26 janvier 2005. Période au cours de laquelle, il est reproché à l'ex-Dg de la Crtv d'avoir obtenu frauduleusement au préjudice de ladite entreprise des sommes à titre personnel dont le montant s'élève à plus de 18 milliards de F.

Il est également fait au Pr. Mendo Ze le reproche d'avoir prélevé dans les caisses de la Crtv une enveloppe de 39 millions de F au cours de l'exercice querellé pour procéder aux aménagements du cabinet du ministre délégué à la Communication.

A Akono Ze, il est reproché d'avoir détourné 15 milliards de F en coaction avec le Pr. Gervais Mendo Ze, frais de redevance audiovisuelle de la CRTV alors qu'il exerçait comme point focal de cette structure à la Trésorerie générale de Yaoundé. Jean Paul Amang Bitegni est également accusé d'avoir empoché 98 millions de F avec la mise en place de fausses missions et des primes spéciales.

Cameroun

Le sénat invite deux corrompus députés européens du Front National

Le gouvernement arrogant du Cameroun est visiblement perturbé par la récente résolution… Plus »

Copyright © 2019 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.