20 Mars 2019

Congo-Kinshasa: Grâce présidentielle - Diomi Ndongala en voie d'être libéré sous conditions

L'arrêté ministériel portant mesure de libération conditionnelle du président de la Démocratie chrétienne (DC) a été signé, le 20 mars à Kinshasa, par le ministre de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba.

Le prochain détenu politique bénéficiaire de la grâce présidentielle en voie d'être libéré, après Firmin Yangambi et Franck Diongo, est bien le leader de la DC, Eugène Diomi Ndongala. Il a été condamné le 26 mars 2014 par la Cour suprême de justice à dix ans de servitude pénale principale pour viol à l'aide de violence, exposition d'enfants à la pornographie, détention d'enfants et tentative de viol d'enfants. Arrêté le 8 avril 2013, Diomi a déjà purgé plus d'un quart de la peine prononcée.

Aujourd'hui, tous les éléments sont réunis pour que sa libération soit effective. En effet, l'arrêté ministériel portant mesure de libération conditionnelle signé mercredi par Alexis Thambwe Mwamba, ministre d'Etat, ministre de la Justice et garde des sceaux, était le dernier détail pour régler définitivement la question de sa libération. Celle-ci n'est plus qu'une question de jours. Toutefois, ce texte est assorti d'une série des restrictions imposées à l'acteur politique qui ne peut encourir une peine préventive de liberté entre la période s'étendant de la date du présent arrêté au 8 avril 2023. Il lui est demandé de ne pas causer du scandale par sa conduite et, surtout, de ne pas se livrer à des déclarations et activités politiques de nature à troubler l'ordre public et le bon fonctionnement des institutions étatiques.

La sortie du territoire national sans l'autorisation préalable du procureur général près la Cour de cassation lui est aussi strictement interdite. Et pendant toute la durée de l'épreuve, il ne pourra se rendre dans aucun point de sortie du territoire national. En plus qu'il lui soit exigé de ne pas se retrouver dans un périmètre de cinq cents mètres d'une école des filles pendant les heures de cours, Eugène Diomi Ndongala est prié de se présenter chaque lundi devant le procureur général près la Cour de cassation.

Congo-Kinshasa

Jeanine Mabunda, première Présidente de l'Assemblée Nationale

La République démocratique du Congo (RDC) vient d’ouvrir une nouvelle page de son histoire… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.