20 Mars 2019

Congo-Brazzaville: Livre Paris 2019 - L'Espace Po na Ekolo ferme ses portes

Le stand congolais au salon du livre, comme plusieurs autres stands des pays africains, a fait ses valises, avec l'espoir de mieux se déployer l'année prochaine, du 20 au 23 mars 2020, où l'Inde sera l'invitée d'honneur du quarantième salon.

La trente-neuvième édition du salon Livre Paris, qui a mis le vieux continent de l'Europe à l'honneur à travers ses littératures, a pris fin le 18 mars. Suivant un décompte des organisateurs à la fin, l'édition 2019 a connu une très légère baisse de fréquentation (-2%), dans un contexte et une actualité sociale tendus en France.

Néanmoins, en immersion complète durant quatre jours, il en ressort que les habitués du salon ont su arpenter les allées jusqu'à l'Espace Po na Ekolo représentant le Congo. Très souvent, auteurs, éditeurs et visiteurs se sont rendus à cet espace dans l'espoir de revivre les beaux moments du Stand Livres et Auteurs du Bassin du Congo, émanation de la Librairie Galerie Congo de Jean-Paul Pigasse « non pas pour sa superficie, mais surtout du fait que cet espace était à leurs yeux l'agora, le lieu par excellence du rayonnement de la culture du Bassin du Congo ».

Il faut bien dire que, du fait de la représentation de l'Afrique morcelée à cette édition, l'ambiance du stand à l'étroit était de nature à éveiller une nostalgie des prestigieuses tables rondes et autres attractions littéraires d'antan. Cette mélancolie a été, malgré tout, heureusement enrayée par la présence des écrivains venus du Congo à la rencontre de leurs homologues de la diaspora. Au fond, le seul moyen de se soustraire à cette nostalgie était de suivre la programmation interactive de l'Espace Po na Ekolo, ponctuée par les contes de Gabriel Kinsa, les formats différents de tête-à-tête entre auteurs et la presse, ou par des lectures de l'écrivain Raymond Loko.

L'espace a accueilli également des rencontres improbables. Par exemple, celle de Digne Elvis Tsalissan Okombi, représentant de Po na Ekolo avec l'ancien ministre Jack Lang ; de l'écrivaine Alfoncine Nyélenga Bouya et d'Eugène-Fernand Loubelo, homme politique congolais ; du ministre Henri Djombo et de Léo-Cady Kakama, auteure du livre "Cheveux crépus d'excellence" ; de la directrice des Arts, Mireille Opa, et d'Inès Féviliyé, libraire et influenceuse ; du musicien Jackson Babingui et de l'écrivain Russel Morley Moussala ; du journaliste Gustave Bimbou et de Noël Kodia Ramata, auteur du "Dictionnaire des œuvres littéraires congolaises" ; de l'écrivain Itoua-Ndinga et du journaliste Yvan Amar ; de Claure Kombo, directeur général du livre, et Jean-Aimé Dibakana, ou du passage de l'ambassadeur de Guinée en France, Amara Camara, saluant le Congo, « Terre d'écriture »

Pour cette présentation de livres et la série de dédicaces, « cela a été une grande première pour nous », a souligné le représentant de l'association Po na Ekolo. Et de confier : « Nous continuerons à développer cette initiative, née de la volonté du président Hugues Ngouélondélé... Nous invitons tous les acteurs du livre congolais à construire ensemble un projet ambitieux autour du livre afin que nous trouvions le meilleur équilibre sur sa représentation, à la fois au Congo et à l'international, au prochain salon Livre Paris, par exemple ».

Congo-Brazzaville

Le pays, la RDC et le Congo renforcent leurs relations

Le ministre d'Etat et chef de la Maison de sécurité du Président de la République d'Angola,… Plus »

Copyright © 2019 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.