Tunisie: Adoption à Dakar d'un projet pour la promotion d'une agriculture adaptée au changement climatique en Afrique de l'Ouest

Dakar — Le projet de Promotion de l'agriculture de conservation en Afrique de l'ouest et du centre (Promaca), axé sur la vulgarisation d'une technologie agricole permettant une meilleure gestion des effets du changement climatique, a été adopté, mercredi à Dakar, qui abrite un atelier régional de validation de ce projet.

"Nous avons besoin de travailler davantage pour développer, adapter, créer des outils qui répondent à nos conditions de travail. (... ) Le problème que nous avons actuellement avec le changement climatique, c'est que nous avons des poches de sécheresse récurrentes pendant la saison des pluies", a affirmé le coordonnateur du Promaca, le Burkinabè Lamien Nieyidouba, à l'ouverture de l'atelier régional, initié par le Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricoles (Coraf) indique l'agence de presse MAP.

"Le producteur arrive à semer... (Mais) dès que ça germe, vous avez une semaine, deux semaines, trois semaines sans pluie. S'il n'y a pas d'humidité dans le sol, toutes ces plantes qui vont germer vont crever", a-t-il expliqué.

Ce projet est prévu pour cinq ans avec un premier budget autour de 30 millions de dollars américains, a-t-il rappelé.

"Mais (en amont) ce projet était fait avec neuf pays, maintenant on a atteint douze : donc on va revoir à la hausse (ce budget) pour pouvoir prendre à bras le corps la promotion de cette technologie dans les différents pays", a relevé pour sa part Korodjouma Ouattara, consultant du Coraf.

Selon M. Ouattara, "ce projet s'appuie pour le moment sur l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et sur le Coraf, même si parallèlement cet atelier vise à donner certaines formes au projet pour le rendre plus attractif par rapport aux bailleurs éventuels".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.