20 Mars 2019

Afrique: « Le leadership des femmes est plus que jamais nécessaire pour relever les défis mondiaux »

15 personnalités féminines ont lancée depuis le siège des Nations Unies un appel pour davantage de participation des femmes à l'exercice du pouvoir.

Cinq cheffe d'Etats et de gouvernement, la Présidente de l'Assemblée générale de l'ONU, une vice-présidente, la cheffe de la diplomatie européenne, deux ministres, une générale d'armée, une artiste et ambassadrice de bonne volonté, une responsable nationale de musées, une ancienne présidente aujourd'hui à la tête d'une fondation.

15 leaders femmes du monde politique, de la diplomatie, du secteur non-lucratif et de la culture, originaires de tous les continents ont appelé mercredi les dirigeants du monde entier à faire davantage pour permettre une plus grande participation des femmes aux décisions du monde. Un appel lancé au troisième jour de la 63e session de la Commission de la condition de la femme (CSW63) qui se tient au siège de l'ONU à New York.

« En tant que leaders, femmes et hommes, nous pouvons influencer un changement positifs », ont declaré les 15 personnalités qui comprennent notamment la Présidente de l'Assemblée générale des Nations Unies ; les Présidentes de la Croatie, de l'Estonie, de la Lituanie, du Népal et de Trinité-et-Tobago ainsi que la Première Ministre de l'Islande.

« Il n'y aura pas de plus grand bond en avant pour l'humanité que la réalisation d'une véritable égalité pour les femmes et la reconnaissance véritable de leur potentiel, de leur valeur et de leur force », ont dit les 15 signataires de l'appel, soulignant que « le leadership des femmes est plus que jamais nécessaire » pour relever les défis mondiaux : du changement climatique à la course aux armements en passant par la montée des inégalités.

L'appel part d'un sombre constat. Les progrès réalisés au cours de la dernière décennie dans la participation des femmes à la vie politique ont été inversés.

« Nous sommes loin d'avoir atteint l'objectif convenu dans le Programme pour le développement durable a l'horizon 2030, à savoir assurer la participation pleine et effective des femmes et l'égalité des chances à tous les niveaux du processus décisionnel », ont dit les signataires de l'appel.

Les 15 personnalités ont souligné que l'autonomisation des femmes concerne l'égalité des droits et des chances en matière d'éducation, de carrière et de choix de vie personnelle.

« Alors que le monde est de plus en plus divisé, la voix des femmes contre les conflits, les stéréotypes et la discrimination devra être plus forte que jamais », ont-elles dit.

Afrique

CAN U17 - La Tanzanienne Kabakama écrit l'histoire

Depuis dimanche 21 avril 2019 et ce match Cameroun-Sénégal comptant pour la Coupe d'Afrique des Nations… Plus »

Copyright © 2019 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.