20 Mars 2019

Ile Maurice: Pooja, tuée par son ex - «Plizier fwa li'nn dir mwa li éna trwa zom dan so lavi ek ki li pa kontan mwa»

Il devra patienter pour être fixé sur son sort. Le verdict a été réservé dans le procès intenté à Dharamsing Bissoo, dit Vicky, aux Assises. Il est accusé d'avoir poignardé à mort sa compagne Pooja Gumbheer. Il a plaidé coupable.

Le délit a été commis le 23 février 2014, à Bassin Road, Quatre-Bornes. Dans ses trois dépositions lues en cour par le sergent Vishal Appi, Dharamsing Bissoo a reconnu avoir donné six coups de couteau à sa compagne. Pooja Gumbheer a succombé lorsqu'elle a reçu un coup directement au coeur.

L'accusé a expliqué son geste en citant l'infidélité de la victime. Au dire de Dharamsing Bissoo, Pooja Gumbheer l'aurait provoqué et humilié en public. «Li ti pé travay dan enn salon masaz ek li ti ousi kwafez. Plizier fwa li'nn dir mwa li éna trwa zom dan so lavi ek ki li pa kontan mwa».

«Kan li alé mo pa koné ki li fer», a avancé l'accusé. Le jour du délit, il dit avoir aperçu sa compagne marcher dans la rue. Lorsqu'il s'est approché d'elle, «Pooja fi'nn galoupé fi'nn al kasiet». Vers 8 h 15, Dharamsing Bissoo s'est emparé d'un couteau qui se trouvait sur la table et est allé à la recherche de sa compagne. «Mo trouv Pooja pé met mehendi. Mo kouto ti dan mo pos.»

Une discussion a éclaté entre eux. Selon Dharamsing Bissoo, Pooja Gumbheer l'aurait traité de tous les noms. Dans un accès de colère, il lui a ainsi infligé six coups de couteau. Lorsqu'elle est tombée, l'accusé a vite quitté les lieux, laissant sa compagne se vider de son sang.

Ile Maurice

Pâques - Messe, œufs et... chocolat

«La patience, c'est comme le chocolat... On n'en a jamais assez !» Les paroles de l'écrivaine… Plus »

Copyright © 2019 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.