21 Mars 2019

Gabon: «Appel à agir» demande la reconnaissance de la vacance du pouvoir

Photo: wikipedia
Ali Bongo Ondimba, President du Gabon

Au Gabon, l'initiative « Appel à agir » défraie la chronique après avoir lancé un ultimatum aux autorités pour reconnaître la vacance du pouvoir en l'absence d'Ali Bongo Odimba.

L'initiative, née fin février et qui regroupe dix personnalités politiques, syndicales et de la société civile, a depuis obtenu de plus amples soutiens dont celui de l'opposant Jean Ping.

Tous dénoncent une « imposture » en l'absence du président Ali Bongo Odimba, actuellement en convalescence du Maroc après un AVC survenu le 24 octobre dernier. Si rien n'est fait d'ici le 31 mars, nous « devrons agir pacifiquement » dit le communiqué d'Appel à agir.

Il y a une situation qui s'impose à tout le monde : la personne qui est supposée être chef de l'Etat est absente de son poste depuis plusieurs mois.

Pour le gouvernement, il s'agit d'appels « à la désobéissance et à la rébellion ». Libreville a menacé ces auteurs de sanctions judiciaires.

Autre réaction, c'est par le biais d'une publication sur son compte Facebook que Brice Laccruche Alihanga, le directeur de cabinet du président de la République, a réagi ce mercredi à la polémique, y opposant ce qu'il a qualifié d'« Appel à agir concrètement et pour le bien commun ».

En savoir plus

L'ONG Agir pour le Genre mène une campagne de sensibilisation contre les grossesses précoces en milieu scolaire

Les élèves en milieu scolaire sont le plus souvent exposés aux violences et aux risques de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.