20 Mars 2019

Congo-Kinshasa: Assemblée nationale - Vers l'adoption du Règlement Intérieur !

Les travaux tendent vers la fin. Sauf changement, l'Assemblée nationale RD Congolaise va pouvoir adopter son Règlement Intérieur au cours de la plénière qui aura lieu dans aujourd'hui. Déjà, pour rappel, c'est depuis mardi 19 mars 2019, que les Députés nationaux ont commencé à adopter, article par article, ce projet de loi.

Pas plus tard qu'hier soir, après avoir examiné toute une panoplie d'articles, l'assemblée plénière, conduite par le septuagénaire Pierre Maloka, avait suspendu les travaux. Et ce, avant qu'elle puisse reprendre ce jeudi. Ladite plénière n'aura qu'un seul point à l'ordre du jour.

Il convient de noter, par ailleurs, que le présent Règlement Intérieur sous examen a, au total, près de 256 articles. Plusieurs ont été déjà approuvés par les élus du peuple. Il ne reste que des options à lever, dont la plupart ont un caractère politique. Parmi ces options, l'on peut citer le principe selon lequel une motion incidentielle ne peut en aucun cas court-circuiter la motion de défiance. Dans tous les cas, le reste des travaux vont connaître un parachèvement dans quelques heures.

Il sied de rappeler que 48 articles ont subi des amendements de forme. 70 autres articles n'ayant pas fait objet d'amendement par les élus, ont été immédiatement adoptés. En cela, faudrait souligner que 11 articles repris également dans la Constitution ont été aussi approuvés. Pierre Maloka, Président du bureau provisoire de la Chambre basse du parlement a, par ses méthodes, permis à ce que les travaux relatifs à l'adoption de ce texte des lois, puissent s'accélérer à un rythme de croisière.

Amendement de Sessanga stoppé

Alors que la Commission spéciale du RI, conduite par Evariste Boshab, exécutait son boulot, l'élu de Luiza, initiateur d'un amendement relatif à la réduction du train de vie des Députés nationaux, a été balayé par le reste de la plénière. Ne voulant pas que le salaire d'un Député soit 5 fois plus élevé que celui du Secrétaire général au sein de l'administration, Delly Sessanga n'a fait que prêcher dans le désert.

A l'en croire, avec un salaire trop élevé, la politique attire vers elle tous les talents, tout le monde rêve de devenir politique non pas pour servir, mais parce que la politique est la seule voie qui permet un enrichissement rapide. «Je voulais que l'Assemblée nationale donne le ton, en assurant la réduction de son propre train de vie, celui des Députés, et ensuite s'attaquer aux autres, mais j'ai vu que les collègues aussi bien ceux de la majorité et de l'opposition, ils sont opposés et ils ont rejeté l'amendement, ce qui est fort regrettable », dit-il dans la foulée.

Toutefois, après la possible validation du Règlement Intérieur par la plénière, il faudrait attendre l'avis de sa conformité de la Cour constitutionnelle, avant que le bureau provisoire ne plie bagage, par l'organisation de l'élection des membres du bureau définitif de l'Assemblée nationale.

Congo-Kinshasa

Inquiétude au sujet de contrats attribués à l'homme d'affaires Jammal Samih

En République démocratique du Congo (RDC), le président Felix Tshisekedi a visité plusieurs… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.