20 Mars 2019

Congo-Kinshasa: Noël Tshiani - Combattre la corruption est salutaire pour la RDC

Dans une intervention télévision à la RLTV, devant le journaliste professionnel John Ngombwa, Dr Noël TshianiMuadiamvita s'est livré à un diagnostic sans complaisance de la situation du pays. Pendant une heure de 21h à 22h le 19 Mars 2019, le banquier international et auteur du Plan Marshall de Noël Tshiani pour la Reconstruction et le Développement de la RDC, le candidat malheureux à la présidence de la RDC a fait preuve d'une maîtrise parfaite des questions d'actualité de la RDC et d'une présentation luminaire de sa vision grandiose pour le développement du pays.

S'agissant des questions d'actualité, Dr Noël Tshiani soutient sans hésitations la position du Chef de l'Etat, Félix Antoine Antoine Tshisekedi de suspendre l'installation du sénat en attendant la conclusion de l'enquête diligentée par le Procureur Général Près la Cour de Cassation sur les allégations de corruption dans l'élection des sénateurs à travers le pays. Tshiani insiste que cette action est nécessaire pour démontrer à la population et à la communauté internationale que la RDC est sérieuse pour combattre la corruption qui constitue l'un des fléaux majeurs qui minent le développement économique et social du pays. La corruption fait que notre pays a un petit budget annuel modique de 5,9 milliards de dollars alors que l'Angola a un budget de 66 milliards de dollars, l'Afrique du Sud: 125 milliards de dollars et le Nigeria: 561 milliards de dollars.

Tshiani insiste que la conséquence de cette corruption endémique est notre pays manque de ressources pour financer son développement en laissant notre population dans la misère la plus totale. Par conséquent. Pour changer les choses, il faut démontrer à toute la population qu'il 'y a aucune tolérance pour la corruption surtout lorsque celle-ci se situe au niveau d'une aussi importante institution comme le sénat.

Tshiani estime que le port de l'élection des gouverneurs de provinces et la suspension de l'installation du sénat par le Chef de l'état sont bel et bien constitutionnels car le Président de la République doit prendre toute action allant dans le sens d'assurer le bon fonctionnement des institutions du pays. Dans les conditions actuelles, une corruption généralisée au niveau du sénat est de nature à affecter la crédibilité et le fonctionnement du sénat en toute intégrité et sérénité.

L'auteur du Plan Marshall estime que la corruption est induite dans le mode du scrutin indirect applicable à la sélection des sénateurs et des gouverneurs des provinces. Dans ce mode de scrutin indirecte où le candidat sénateur ou gouverneur de province n'a besoin que des voix de 3 à 4 électeurs pour gagner l'élection, il est très facile à un candidat de soudoyer les personnes cibles. Cette situation a été dénoncée par plusieurs personnalités au pays, telles que M. Alain Atundu, Mabi Mulumba, Peter Kazadi, Adam Bombole et tant d'autres. Tshiani estime que ces dénonciations vont au-delà du cadre d'un seul parti politique tel que l'UDPS et nécessitent que l'enquête soit menée par le Procureur Général Près la Cour de Cassation pour déterminer l'étendue de la corruption et la voix à suivre pour restaurer la crédibilité du sénat et des gouverneurs des provinces.

L'intervention de Noël Tshiani sur RLTV a été d'une richesse sans égale. L'homme a pu démontrer clairement qu'il maîtrise les questions d'actualité politique du pays et que la lutte contre la corruption constitue une action salvatrice pour le développement de la RDC.

Congo-Kinshasa

Ebola - L'OMS convoque une réunion d'urgence après un premier cas à Goma

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé, aujourd'hui, la tenue demain mercredi, d'une… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.